D’après nos confrères de France Bleu Mayenne, des gendarmes de la section de recherche d’Angers et des enquêteurs de l’Office central de lutte contre les atteintes à l’environnement et à la santé publique (OCLAESP) sont en train de perquisitionner le siège social de Lactalis, à Laval, ainsi que l’usine de Craon. 

Cela fait suite à l’enquête préliminaire ouverte le 22 décembre dernier par le pôle santé du parquet de Paris pour « blessures involontaires, mise en danger de la vie d’autrui, tromperie aggravée par le danger pour la santé publique et inexécution d’une procédure de retrait ou de rappel d’un produit préjudiciable à la santé ». Du lait infantile produit par l’usine de Craon a été contaminé par des salmonelles. Nombre de nourrissons sont tombés malades, comme le petit Noan, 6 mois, hospitalisé à trois reprises.