« Nous sommes les filles de Chibok. […] Par la grâce de Dieu, nous ne vous reviendrons pas. » Dans une nouvelle vidéo de propagande du groupe djihadiste nigérian Boko Haram, diffusée lundi 15 janvier, 14 présumées lycéennes de Chibok, déclarent refuser de rentrer chez elles. « Nous plaignons les autres filles de Chibok qui ont choisi de retourner au Nigeria. Dieu vous a bénies et vous a amenées au ‘Califat’ […] mais à la place, vous avez choisi de retourner dans la mécréance« , s’exprime une des jeunes filles, à propos de ses camarades libérées par Boko Haram en mai dernier. À ce jour aucun élément ne précise où et quand ce message a été enregistré et si les personnes présentent sur la vidéo ci-dessous ne sont pas contraintes.

Un chef spirituel et violent : Abubakar Shekau

Sur la vidéo, une jeune fille remercie le chef du groupe djihadiste présent sur la vidéo. « Notre père Abubakar Shekau, qui nous a mariées. Nous vivons dans le confort. […] Abubakar Shekau est notre chef. » Cet homme, donné plusieurs fois pour mort par les autorités nigérianes, est le leader du mouvement terroriste nigérian. Il déclare : « Allah nous ordonne soit de retenir prisonnier, de libérer sans condition ou d’échanger les otages que nous capturons […] celles qui préfèrent rester des infidèles et retourner chez leurs parents, nous leur permettons de partir, selon ce qu’Allah nous commande« , affirme avec provocation le chef djihadiste avant de s’en prendre au président Muhammadu Buhari et aux autres chefs d’Etats de la région.

Boko Haram perd des territoires.

Pour l’instant, peu d’informations sur les conditions de détention des jeunes filles ont filtré. Cependant le 4 janvier dernier l’armée nigériane a annoncé avoir secouru l’une des lycéennes dans la région reculée de Pulka, dans l’Etat du BornoPour rappel, le groupe jihadistes Boko Haram avait réalisé beaucoup d’enlèvements de masse et mené des campagnes sanglantes contre les professeurs et les étudiants dans le nord du Nigeria. Toutefois, l’armée nigérienne appuyée par l’ONU récupère de plus en plus de territoires et libère de nombreux otages.