Toulouse : une école pour « cultiver son érotisme »