Ces toulousains vendent un tableau abandonné à 2,8 millions d’euros

jury-1041589_1920

Vendredi 4 février, une famille toulousaine a vendu aux enchères un tableau datant de 1520. L’œuvre d’art se trouvait dans le grenier de l’appartement familial, sous une pile de toiles oubliées.

Vendu pour la somme de 2,8 millions d’euros à un musée, le tableau « L’ange thuriféraire vêtu d’une tunique jaune », peint par Bernhard Striegel, se cachait dans un appartement toulousain depuis le début du XXème siècle. L’œuvre avait été découverte l’été dernier lors d’un inventaire chez ses propriétaires toulousains.

La vente aux enchères a eu lieu en public, dans la Chapelle des carmélites au centre-ville de Toulouse. Plusieurs lignes téléphoniques étaient réservées afin d’établir un lien avec des musées et des marchands d’arts privés. La vente du tableau initialement estimée entre 600 000 et 800 000 euros a été largement dépassée. L’acheteur, une institution, n’a pas révélé son identité.

« Les héritiers ont préféré s’en séparer et en faire un profiter un maximum de personnes. » explique Pauline Maringe, la commissaire-priseur en charge de la vente, à La Dépêche. Ses détenteurs, issus de la bourgeoisie toulousaine, se transmettaient de génération en génération ce tableau qu’ils avaient surnommé « L’ange protecteur de la famille ».

Et si vous lisiez des articles sur le même thème ?