Covid-19 : la vaccination des enfants ouverte au vaccinodrome de Toulouse

Covid-19 : la vaccination des enfants de 5 à 11 ans ouverte à Toulouse ©Pixabay
Covid-19 : la vaccination des enfants de 5 à 11 ans ouverte à Toulouse ©Pixabay

À partir de ce mercredi 2 février, il est possible de faire vacciner les enfants âgés entre 5 et 11 ans dans le Hall 8 du vaccinodrome de Toulouse, avec des créneaux spécifiques qui leur sont réservés.

La vaccination des plus jeunes, c’est désormais possible. Pour les parents qui le souhaitent, les enfants de 5 à 11 ans peuvent dès aujourd’hui recevoir une dose de vaccin contre la Covid-19 au Hall 8 du vaccinodrome de Toulouse, situé sur l’île du Ramier. Les premières vaccinations dites « pédiatriques » débutent ce mercredi 2 février 2022.

Des créneaux spécifiques

La vaccination pour les enfants de cette tranche d’âge est ouverte depuis le 22 décembre 2021. Le 25 janvier, l’accord d’un seul des deux parents suffisait pour vacciner son enfant, en remplissant simplement ce formulaire. Plusieurs créneaux sont uniquement dédiés aux enfants de 5 à 11 ans au vaccinodrome de Toulouse, tous les mercredis après-midi et les samedis.

Le vaccin moins dosé

Pour cette tranche d’âge, seuls les vaccins Pfizer et BioNtech sont administrés. Une nouvelle formule a d’ailleurs été conçue, plus légère, trois fois moins puissante qu’une dose pour un adulte. À ce jour, 3 000 enfants entre 5 et 11 ans ont été vaccinés en Haute-Garonne.

Mais pourquoi vacciner si jeune ?

La vaccination pour les enfants a mis longtemps à s’ouvrir. La raison ? Le virus de la Covid-19 ne touchait pas les plus jeunes. Cependant, énormément de cas d’enfants ayant contracté le coronavirus étaient asymptomatiques. « De nombreux cas d’enfants qui avaient contacté le virus se sont révélés sans symptômes, et l’ont transmis de manière importante », explique le docteur Géraldine Desrus, médecin généraliste et responsable d’un centre de vaccination à Colomiers. L’objectif de la vaccination chez les plus jeunes est non seulement d’éviter cette propagation, mais aussi de les protéger des formes graves qu’ils peuvent contracter. « De nombreux enfants contaminés ont développé rapidement des formes graves d’infections et d’inflammations et ont été hospitalisés. La vaccination peut permettre d’éviter cela », conclut-elle.

Et si vous lisiez des articles sur le même thème ?