Le Covid-19 a rendu les riches encore plus riches

Bernard Arnault, toujours plus riche.
D’après l’ONG britannique Oxfam, la fortune cumulée des milliardaires a augmenté de 5 000 milliards de dollars. © Jérémy Barande/EP

D’après l’ONG britannique Oxfam, la fortune cumulée des milliardaires a augmenté de 5 000 milliards de dollars. A l’inverse, 160 millions de personnes sont tombées dans la pauvreté depuis le début de la pandémie.

Dans son rapport sur les inégalités mondiales, Oxfam révèle que la pandémie de Covid-19 a augmenté les disparités entre riches et pauvres. Selon ce rapport, la richesse des dix hommes les plus fortunés du monde a doublé depuis le début de l’année 2020, pour atteindre son niveau le plus élevé jamais enregistré, soit 13 800 milliards entre ces dix hommes.

« L’accroissement des inégalités économiques, de genre et raciales et les inégalités entre pays détruisent notre monde », dénonce l’ONG dans un rapport intitulé « Les inégalités tuent », publié ce lundi. Le monde compte désormais un nouveau milliardaire toutes les vingt-six heures.

Des inégalités croissantes

Les milliardaires français font partie de ceux qui ont le plus profité de cette crise. En effet, les cinq premières fortunes du pays ont doublé leurs richesses depuis le début de la pandémie. 173 milliards d’euros de patrimoine en plus, un chiffre tout proche de ce que le gouvernement français a dépensé pour faire face à la crise de Covid-19. Bernard Arnault, PDG de LVMH et homme le plus riche de France, a vu par exemple sa fortune passer de 67 à 163 milliards d’euros en moins de 2 ans.

Dans le même temps, 160 millions de personnes sont tombées dans la pauvreté au cours de la même période, calcule l’ONG. D’après Oxfam, les inégalités contribuent à la mort « d’au moins 21 000 personnes par jour » à cause du manque d’accès aux soins, à la faim et à la crise climatique. Pour vaincre cette extrême pauvreté, l’ONG propose une taxation progressive et des systèmes de santé publics et gratuits pour tous. Elle propose également une taxe exceptionnelle de 99 % sur les revenus provenant de la pandémie des dix hommes les plus riches, qui permettrait de produire assez de vaccins pour le monde, fournir une protection sociale et médicale universelle, financer l’adaptation au climat et réduire la violence liée au genre dans quatre-vingts pays. Oxfam précise que cela laisserait malgré tout « 8 milliards de plus qu’avant la pandémie à ces hommes ». Preuve s’il en est que la pandémie a fortement profité aux plus fortunés de ce monde.

Et si vous lisiez des articles sur le même thème ?