DATA : Quel candidat votre maire a-t-il parrainé en Occitanie en 2017 ?

Benoît Hamon, François Fillon, Emmanuel Macron. © Wikicommons
Benoît Hamon, François Fillon, Emmanuel Macron. © Wikicommons

À moins de trois mois du premier tour des élections présidentielles, le 10 avril prochain, la recherche de parrainages auprès des élus s’intensifie pour les candidats. L’Occitanie ne déroge pas à la règle. Le 24 heures vous propose de jeter un coup d’œil en data, pour voir qui vos élus ont parrainé il y a cinq ans.

1 689 parrainages ont été enregistrés en Occitanie, en 2017. Mais alors, qui peut parrainer un.e candidat.e ? Les maires, bien sûr, mais aussi les conseillers départementaux et régionaux, les députés, les sénateurs, les président.e.s d’un conseil de communauté de commune ou d’agglomération ainsi que les maires délégués. Au total, 11 812 parrainages ont été recueillis en France, l’Occitanie représente un peu plus de 14% d’entre eux. Quel candidat a eu le plus de succès ? Qui les maires ont-ils parrainé ? Quelles personnalités insolites ont tout de même reçu des soutiens ? La réponse à toutes ces questions en data.

• Benoît Hamon, champion d’Occitanie

Les parrainages sont souvent révélateurs des tendances politiques dans les régions. L’Occitanie est traditionnellement une terre de gauche, où de nombreux maires sont issus – ou sympathisants – du Parti Socialiste. Cela explique la domination de Benoît Hamon dans la région. Comme l’illustrent les graphiques ci-dessous, son avance sur son dauphin Emmanuel Macron est impressionnante. Le candidat du PS enregistre 201 parrainages de plus que l’actuel Président de la République, et 305 de plus que le deuxième représentant de la gauche, Jean-Luc Mélenchon.

Source : data.gouv.fr © Marco Gasparini, Dorian Lacour

Ces statistiques montrent aussi une divergence entre la tendance des parrainages et les résultats du premier tour. Ainsi, Benoît Hamon n’a reçu que 6,53% des voix en Occitanie. À l’inverse Marine Le Pen, parrainée par seulement 65 élus occitans, a obtenu 22,98% des voix dans la région au soir du 23 avril 2017.

La parité n’est pas non plus de mise dans les parrainages. Sur l’ensemble des élu.e.s concerné.e.s, 78,9% sont des hommes et 21,1% sont des femmes, comme l’indique le graphique ci-dessous. Dans le détail, c’est Marine Le Pen qui a le plus été parrainée par des femmes, à hauteur de 32% (parmi les candidat.e.s ayant obtenu un nombre de parrainages conséquents). Nicolas Dupont-Aignan arrive en queue de peloton puisqu’Adeline Ayela, alors conseillère départementale, est la seule femme l’ayant parrainé.

Source : data.gouv.fr © Marco Gasparini, Dorian Lacour

• Les maires ne parrainent pas ou peu

Au même titre que pour les élections où le taux d’abstention est minutieusement observé, ici aussi, les maires de la région Occitanie n’ont pas tous répondu à l’appel. En réalité, ils ne se sont majoritairement pas manifestés pour parrainer un.e quelconque candidat.e. On compte au total 4 454 maires dans la région. Parmi eux, seuls 1 271 ont donné leurs parrainages en 2017, soit 28,7%.

Source : data.gouv.fr © Marco Gasparini, Dorian Lacour

Ces chiffres ne sont pas négligeables. En effet, si la tendance en 2017 est en faveur de Benoît Hamon sur la région Occitanie, il n’est pas certain qu’elle aurait été identique avec plus de parrainages collectés. Aussi, il ne faut pas confondre parrainage et soutien. Certaines anomalies peuvent arriver. Par exemple, un maire affilié au Parti Socialiste ne donnera pas obligatoirement son parrainage à un candidat possédant des convictions politiques similaires. Cela peut rentrer dans une stratégie politique

Il n’est pas rare d’observer un.e maire de gauche donner son parrainage à un.e candidat.e de droite ou d'extrême droite, et inversement. Avec cette méthode, ils espèrent multiplier le nombre de candidats final, de manière à diviser au maximum les voix du côté des partis de leurs opposant.e.s. Il faut donc prendre ces chiffres avec des pincettes. De nombreux facteurs rentrent en compte et peuvent fausser les résultats.

• Le parrainage des maires, commune par commune

La carte interactive ci-dessous recense les parrainages donnés par les maires d’Occitanie, avant l’élection présidentielle. Vous pouvez y faire défiler votre souris, afin d’illuminer le ou la candidat.e qui a été parrainée dans votre lieu de résidence. Il est aussi possible de glisser la souris sur les noms de candidat.e.s, pour mettre en exergue les communes dans lesquelles ils ont reçu un parrainage.

Source : data.gouv.fr © Marco Gasparini, Dorian Lacour

Cette carte révèle également un très grand nombre de « zones blanches », dans lesquelles les élu.e.s n’ont parrainé aucun.e candidat.e, comme nous vous l’expliquions plus haut.

Important à savoir. Les parrainages des maires recensés par cette carte sont ceux de 2017. Il est probable que l’édile de votre commune ait changé depuis les élections municipales de 2020. Certaines communes ont également disparu (notamment suite à des fusions) depuis 2017. Le parrainage du maire n’est donc pas trouvable sur la carte, qui se base sur des données cartographiques de 2022.

Des parrainages inattendus et inexpliqués

Parmi les 32 personnes parrainées au total en Occitanie en 2017, se trouvent quelques surprises pour le moins inattendues. Il faut tout d’abord comprendre qu’un élu peut parrainer la personne de son choix, y compris des politiques à la retraite ou tout simplement une personne qui n’a rien à voir avec le milieu. Cette règle donne lieu à des situations surprenantes.

Dans le fin fond du classement, aux côtés des candidat.e.s aux parrainages uniques, ressort Lionel Jospin. L’homme de 79 ans à l’époque, a reçu un parrainage de la part d’un maire du Tarn-et-Garonne, et ce, 15 ans après son retrait de la vie politique. Autre figure historique du Parti Socialiste, François Hollande récolte deux parrainages, alors même qu'il avait annoncé qu’il ne participerait pas à l’élection présidentielle. À noter qu’aucun.e des candidat.e.s ne connaît une aussi grande parité que l’ex-Président de la République. Celui-ci ayant reçu le parrainage d’une mairesse et d’un maire.

Voilà pour la situation en 2017. Actuellement, les candidats cherchent des parrainages pour 2022 en Occitanie, comme dans toute la France. À voir si les tendances et les chiffres se répèteront d’ici un mois, à l’annonce des premiers parrainages. 

Et si vous lisiez des articles sur le même thème ?