Lancement de l’opération Pièces Jaunes à Toulouse

Brigitte Macron et Didier Deschamps lors du lancement de l'opération Pièces jaunes.
Brigitte Macron et Didier Deschamps lors du lancement de l'opération Pièces jaunes. ©WikipediaCommons

Ce mercredi 12 janvier sonne le début de la 33e édition de l’opération Pièces Jaunes. Organisée par la fondation des hôpitaux, les participants devront créer eux-mêmes leur tirelire. Un côté écologique que la Première dame Brigitte Macron promeut. 

C’est terminé, vous ne pourrez plus retirer votre tirelire chez votre buraliste ou dans votre bureau de poste. L’année 2021 avez déjà fait table rase de la petite boîte en carton à assembler sois même. La crise du Covid avait obligé les organisateurs à dématérialiser totalement l’opération. Cette année, il est toujours possible d’envoyer ses dons par SMS (au 92 111) ou d’alimenter les cagnottes en ligne de l’opération.

La poste ne fournira plus de tirelire

Au bureau de poste de Plaisance-du-Touch, ville de l’agglomération toulousaine, Nathalie, responsable du bureau, rappelle qu’il n’est plus possible de venir récupérer sa tirelire. « Vous pouvez tout de même venir chercher des autocollants aux couleurs de la fondation pour customiser et décorer à votre goût le contenant. » Vous l’aurez compris, faites place à votre imagination et n’hésitez pas à recycler votre boîte à gâteau, brique de lait ou encore bocaux en verre. Les fonctionnaires des bureaux de poste vous seront présents le 5 février prochain pour réceptionner les cagnottes. 

Objectif : dépasser les 8 millions d’euros

C’est en 2019 que le record a été battu, 8 millions d’euros récoltés afin de financer plus de 9200 projets dans les hôpitaux. Brigitte Macron a applaudi le « travail de titan » mené par la Poste et la Banque de France. « La mobilisation est intacte et tout dépendra de vous », affirme la Premiere Dame. Les Pièces Jeunes permettent de financer les soins et d’améliorer le quotidien des enfants et des adolescents hospitalisés. « Pendant le premier confinement, les gens ont téléphoné jour et nuit pendant deux mois pour donner aux enfants, aux hôpitaux et aux soignants » à t-elle souligné. L’opération est aussi élargie cette année pour aider les enfants et adolescents victimes de violences. L’épouse du président conclut son interview en replaçant l’opération dans le contexte sanitaire actuel : « On est dans un moment compliqué, mais je veux leur dire qu’on est complètement avec eux pour les aider. » 

Et si vous lisiez des articles sur le même thème ?