Victoire 3 à 0 du TFC face à Ajaccio : Le réalisme et la ténacité de Toulouse ont fait la différence

Victoire 3 à 0 du TFC face à Ajaccio : Le réalisme et la ténacité de Toulouse ont fait la différence

Le TFC retrouve sa seconde place du classement délaissée depuis samedi au profit de Clermont. Crédit: Bastien Rodrigues
Le TFC retrouve sa seconde place du classement délaissée depuis samedi au profit de Clermont. Crédit: Bastien Rodrigues

Après un début de match difficile, Toulouse a su rebondir pour remporter la rencontre 3 à 0. Si la partie a été équilibrée, c’est le réalisme et l’abnégation qui auront fait la différence. Les changements auront également été déterminants en fin de partie. Le TFC retrouve ainsi la seconde place du classement.

C’est Ajaccio qui domine les premières minutes de jeu. Les joueurs centrent à plusieurs reprises et obtiennent des corners. Les Toulousains se font peur dès la 6e minute. Amian rate son geste défensif ce qui permet à Courtet de tirer vers le but. C’est Gabrielsen qui se jette pour mettre la balle en corner. Ce n’est qu’à la 8e minute que le TFC pénètre dans la surface de réparation de l’équipe corse. L’action est sans danger. A la 10e minute, c’est une nouvelle fois Ajaccio qui attaque. Coutador, à l’origine de l’action, centre dans la surface pour Courtet. Il tire de la tête mais rate le cadre. C’est une nouvelle alerte pour le club de la Ville Rose. Dans ces quinze premières minutes, les Toulousains perdent facilement le ballon et sont dominés largement. Les offensives se multiplient pour Ajaccio. Le TFC se réveille enfin à partir de la 16e minute. Ils mènent des actions et se procurent des occasions. Ils rétablissent la possession. A la 19e minute, Moreira centre côté droit. Le gardien a beaucoup de difficulté à dégager la balle. C’est un défenseur d’Ajaccio qui éloigne le danger pour cette belle occasion du TC . Une minute avant, Van Den Boomen a tiré un bon corner repris par la tête de Gabrielsen. Malheureusement, il ne semble pas croire à l’occasion et son coup de tête pas au-dessus du cadre. Le match s’est clairement rééquilibré

Le réalisme toulousain

Toulouse est enfin délivré à la 26e minute. Un corner du TFC est détourné de la tête par un joueur de Toulouse vers la ligne médiane. Mais c’était sans compter sur Machado. Posté en dehors de la surface de réparation, sa frappe fouettée est touchée par le gardien qui ne peut la détourner. Elle aura traversée toute la surface sans encombre. C’est une magnifique demi-volée croisée qui permet à Toulouse de mener 1 à 0. C’est le premier but de Machado chez les Violets. Les minutes suivantes, l’équipe de la Ville Rose veut faire le break et enchaîne les offensives. C’est compliqué pour Ajaccio qui peine à gérer la marée violette. Toulouse, dans cette première période, aura su être réaliste et mettre à profit son temps fort après un début de rencontre difficile. A la dernière minute avant la pause, un vent de panique souffle quand même sur la défense toulousaine avec une offensive corse qui n’aboutit pas.

Un coaching payant

Au retour des vestiaires, le jeu est assez équilibré. A la 53e minute, c’est Ajaccio qui attaque. Peu avant l’entrée de la surface de réparation, Laçi fait un crochet intérieur droit et tire d’une frappe enveloppée qui passe proche du but. Petit coup de pression dans cette entame pour les Violets. Ils décident de réagir après cette alerte et mènent plusieurs actions. L’intensité physique est bien plus présente que lors des premières minutes de leur côté. C’est au tour d’Ajaccio de se montrer à nouveau dangereux à partir de la 59e minute avec notamment un corner où Duppé relâche le ballon. Il ne sera, heureusement pour les Toulousains, pas récupéré par un membre de l’équipe corse. Les offensives passent d’un camp à l’autre et se multiplient sans se concrétiser pour autant. Le milieu de terrain est délaissé. A la 75e minute, sur corner, Toulouse passe proche du 2-0. La balle arrive vers Dejaegere qui la reprend avec l’intérieur du droit. Mais la frappe est hors-cadre. D’un côté comme de l’autre, les actions sont bien là mais ne sont vraiment pas assez abouties. Les équipes se neutralisent.

Tout s’accélère à la 88e minute. Le gardien ajaccien, Benjamin Leroy, renvoie la balle. Elle est récupérée par le Toulousain Koné, rentré à la 63e minute, au niveau de la ligne médiane. Il adresse un bon ballon à Adli qui marque d’un plat du pied offrant le break aux Violets.

Ajaccio lâche en cette fin de rencontre. Et ça se confirme trois minutes plus tard sur corner du TFC. Van Den Boomen tire d’un beau geste dans la masse de joueurs. C’est Bayo, sur la pelouse depuis la 83e minute, qui s’élève plus haut que les autres et marque de la tête. Toulouse mène maintenant 3 buts à 0 et s’assure la victoire. L’arbitre siffle la fin de la rencontre deux minutes plus tard. Cette fin de match a été décisive pour Toulouse. Encore une fois, les changements auront fait la différence. C’est le réalisme, l’organisation et la concentration qui auront permis aux Toulousains de remporter cette rencontre. C’est ce que confirme après le match le coach de Toulouse, Patrice Garande, au micro de Bein Sport.

Les Toulousains retrouvent leur deuxième place au classement, à deux points de Troyes. Ils repassent devant Clermont qui avait pris leur place provisoirement après leur victoire de samedi face à Chambly. Et on termine avec une petite info de TFC Database qui en dit long sur le parcours du TFC cette saison : avec les trois buts de ce soir, Toulouse devient la meilleure attaque de l’histoire de la Ligue 2 depuis les poules uniques (saison 1993-1994). Ils culminent aujourd’hui à 48 buts.

Et si vous lisiez des articles sur le même thème ?