Cancer du sein : une start-up toulousaine propose des prothèses mammaires personnalisées

Cancer du sein : une start-up toulousaine propose des prothèses mammaires personnalisées

La prothèse Meaventi de NewTeam Medical propose un plus grand confort que ses concurrents. Crédits : Docteur Spitalier Philippe (Flickr)
La prothèse Meaventi de NewTeam Medical propose un plus grand confort que ses concurrents. Crédits : Docteur Spitalier Philippe (Flickr)

Au CHU de Toulouse, une étude clinique a été lancée depuis la mi-janvier concernant une prothèse mammaire personnalisée. C’est la start-up toulousaine NewTeam Medical qui propose aux femmes touchées par le cancer du sein une prothèse innovante destinée aux femmes ayant subi une mastectomie.

Chaque année en France, 60 000 nouveaux cas de cancer du sein sont détectés (dont 1 500 sont pris en charge par le CHU de Toulouse), et parmi les patientes, environ 20 000 doivent recourir à la mastectomie.

Qu’elle soit totale ou partielle, cette intervention chirurgicale consiste à retirer le sein dans lequel se situe la tumeur dans son intégralité, y compris l’aréole et le mamelon. Suite à cette opération, de nombreuses femmes choisissent de faire une reconstruction mammaire grâce à une prothèse.

Source : NewTeam Medical

Des prothèses mammaires made in Toulouse

Installée à Saint-Jory (31), à quelques kilomètres de la ville rose, la start-up NewTeam Medical travaille en tandem avec le CHU de Toulouse et 64 patientes pour une étude qui va faire l’objet d’une observation sur plusieurs mois.

« L’idée est d’observer deux groupes de patientes, composé chacun de 32 membres. Pendant trois mois, un groupe va porter la prothèse Meavanti de Newteam Medical et l’autre dans le même temps portera une prothèse standard. Puis nous inverserons. À l’issue de cette phase d’utilisation, nous soumettrons un questionnaire précis à ces patientes afin de connaître notamment la qualité de vie apportée par cette innovation et démontrer son intérêt médical », explique Charlotte Vaysse, chirurgienne spécialisée dans le cancer du sein et la reconstruction mammaire, à La Tribune.

Ce qui différencie la prothèse « Maeventi » de NewTeam Medical par rapport aux autres trouvées sur le marché, c’est une personnalisation détaillée. Chaque prothèse est conçue par rapport à la morphologie de la patiente, prenant en compte la pigmentation de sa peau, le poids du sein et les couleurs exactes de son mamelon et de son aréole. « Notre mission c’est d’offrir à nos patientes une solution adaptée, là ou d’autre n’ont pas su y répondre. NewTeam Medical conçoit et développe différents types de prothèses mammaires externes afin d’aider les femmes ayant subi une mastectomie à se sentir mieux. »

Pour l’instant, le prix de cette de cette prothèse est de 400 euros hors taxe, un coût élevé. Pour mener ce projet à bien, NewTeam Medical est alors allé chercher des financements auprès du CHU de Toulouse, à travers l’Innov’Pôle Santé, sa structure dédiée à accompagner l’innovation et des projets d’entreprises aux bienfaits cliniques démontrés.

Entre-temps, la jeune pousse, qui compte pour le moment trois salariés, a déposé trois brevets en Europe, aux États-Unis et en Russie pour protéger son innovation : une prothèse mammaire externe personnalisée. Et désormais, cette technologie fait l’objet d’une étude clinique au sein du CHU de Toulouse, depuis la mi-janvier.

Et si vous lisiez des articles sur le même thème ?