Des Toulousains en expédition sur un bateau fabriqué avec des déchets plastiques

Des Toulousains en expédition sur un bateau fabriqué avec des déchets plastiques

Louise, Loïc et Elian vont partir à la rencontre de populations locales pour les sensibiliser sur la pollution / Crédit : The Flip Flopi Project
Louise, Loïc et Elian vont partir à la rencontre de populations locales pour les sensibiliser sur la pollution / Crédit : The Flip Flopi Project

Avec The Flip Flopi Project, trois toulousains vont partir en expédition sur le lac Victoria pour sensibiliser sur la pollution et la protection de l’environnement.

Le 4 mars prochain, trois jeunes toulousains embarqueront à bord d’un bateau unique en son genre. Construit intégralement à partir de déchets plastiques ramassés sur les plages, le navire s’inspire des « Dhow », les embarcations traditionnelles du Kenya.

À l’origine de ce projet se trouvent Louise, Loïc et Elian. Baptisé The Flip Flopi Project, ce dernier est financé par plusieurs organismes internationaux, tels que l’ONU et l’Agence Française de Développement, rapporte France 3.

À la découverte du lac Victoria, l’un des plus pollués

Pendant près de trois semaines, les trois toulousains vont naviguer sur le lac Victoria. Deuxième plus grand lac au monde derrière le lac Supérieur, il est aussi l’un des plus pollués. Bordé par le Kenya, l’Ouganda et la Tanzanie, il est aujourd’hui envahi de bactéries d’origine humaines et de jacinthes d’eau, tuant une grande partie de la faune aquatique.

Au programme de cette expédition, une vingtaine d’escales, et 895 kilomètres de navigation à parcourir à près de 100 heures. L’objectif principal de cette expédition va être d’alerter sur la pollution et la protection de l’environnement. Les navigateurs, rejoints par des expéditeurs anglais et africains, vont parcourir les côtes kenyanes, ougandaises et tanzaniennes à la rencontre d’habitants, élus et entreprises locales.

Les but est également de promouvoir l’économie circulaire, avec notamment la réutilisation des matières plastiques. Tout au long de l’expédition, l’équipage partagera des photos et des vidéos pour faire vivre de l’intérieur le voyage. 254 écoles françaises vont suivre les aventures environnementales de ce bateau unique au monde et de son équipage. Les problématiques liées au plastique et à la pollution seront en suivant étudiées en classe.

Et si vous lisiez des articles sur le même thème ?