Covid-19. La fermeture des établissements scolaires demandée par les médecins de l’Éducation Nationale

Covid-19. La fermeture des établissements scolaires demandée par les médecins de l’Éducation Nationale

Les médecins de l'Éducation Nationale préconisent une fermeture des écoles pour endiguer la propagation du virus. Crédits : Justine Seguin
Les médecins de l'Éducation Nationale préconisent une fermeture des écoles pour endiguer la propagation du virus. Crédits : Justine Seguin

Face à la circulation du Covid-19 et de ses variants dans sur le territoire français, des médecins scolaires demandent la fermeture des écoles et universités pour quatre semaines à compter de ce lundi 8 février afin de pouvoir ralentir la circulation du coronavirus en milieu scolaire.

Des vacances plus longues pour endiguer la circulation du Covid-19 ? C’est ce que préconisent les médecins de l’Éducation Nationale, qui affirment, dans un communiqué de presse, que cette fermeture viserait à « ralentir la circulation du virus dans les établissements scolaires afin de tenter d’éviter une fermeture qui risque d’être beaucoup plus longue dans le cadre d’un confinement, ce qui va à l’encontre de l’intérêt des élèves ».

L’appréhension des vacances scolaires

Deux semaines de vacances d’hiver ne suffiront pas à diminuer l’incidence de la pandémie en milieu scolaire.

Syndicat national des médecins scolaires et universitaires, extrait du communiqué

Ces quatre semaines correspondent aux vacances d’hiver des trois zones géographiques combinées, du 8 février au 1er mars. « Deux semaines de vacances d’hiver ne suffiront pas à diminuer l’incidence de la pandémie en milieu scolaire », dénonce le communiqué du syndicat SNMSU-UNSA Éducation, alors que les déplacements au sein de l’Hexagone sont encore autorisés.

La présence du virus et de ses variants en milieu scolaire inquiète et les médecins alertent sur le nombre d’établissements scolaires contraient de fermer leurs portes et ceux qui « s’épuisent » dans la gestions des cas d’élèves positifs ou cas contacts. Les médecins de l’Éducation Nationale rappellent que les élèves « sont des maillons actifs de la chaîne de transmission, surtout depuis l’apparition des nouveaux variants ».

Le syndicat interpelle Jean-Michel Blanquer, Ministre de l’Éducation, et lui conjure de « tenir compte de l’avis des médecins de l’Éducation nationale qui sont experts de la promotion de la santé à l’école ».

Et si vous lisiez des articles sur le même thème ?