Les crimes et délits en hausse de 9% en Haute-Garonne depuis 2015

Les crimes et délits en hausse de 9% en Haute-Garonne depuis 2015

Les forces de l'ordre ont enregistré une hausse de près de 8 000 crimes et délits en cinq ans. Crédit : ev on Unsplash.
Les forces de l'ordre ont enregistré une hausse de près de 8 000 crimes et délits en cinq ans. Crédit : ev on Unsplash.

Entre 2015 et 2019, le nombre d’infractions enregistrées par la Police Nationale et la Gendarmerie Nationale a explosé en France d’après les chiffres du gouvernement. En Haute-Garonne, la tendance est la même avec une hausse de près de 8 000 crimes et délits en cinq ans.

Le graphique ci-dessus met en évidence l’évolution positive du total de crimes et délits recensés par les services de police et de gendarmerie entre 2015 et 2019 en Haute-Garonne. Nous observons une augmentation de 9,25% de ces derniers. Cependant, ce constat reste à nuancer. Par exemple, la population dans le département a elle aussi augmenté de 29 000 habitants en cinq ans. En 2015, les forces de l’ordre relevaient 63 crimes et délits pour 1000 habitants, contre 68 en 2019, soit une légère augmentation. En outre, les chiffres ci-dessus illustrent les crimes et délits enregistrés auprès des forces de l’ordre. Or, toutes les victimes ne trouvent pas le courage ou l’utilité d’aller porter plainte. Ces chiffres peuvent donc en masquer d’autres. 

En outre, des phénomènes d’actualité ont pu influencer le nombre d’infractions. Notamment la crise des Gilets Jaunes, le plan Vigipirate ou encore le phénomène Me Too pour les agressions sexuelles. Concernant ce dernier phénomène, on observe une explosion des signalements sur ces cinq années. En Haute-Garonne, le nombre de plaintes est passé de 865 en 2015 à 1450 en 2019 (tous types de violences sexuelles comprises : viols, harcèlements sexuels, atteintes sexuelles).

La police et la gendarmerie sont intervenues sur des zones et territoires différents. La police nationale a couvert les secteurs urbains, comme Toulouse et son agglomération (Blagnac, Colomiers, etc) ainsi que Saint-Gaudens. Cela représente près d’un million d’habitants. La gendarmerie nationale s’occupe du reste du territoire, plus rural. Au total sur cinq ans, la police a enregistré plus de 60% des infractions commises en Haute-Garonne.

Ces cinq infractions sont les plus enregistrées dans le département durant ces cinq années. Contrairement à la tendance nationale, en Haute-Garonne, les infractions les plus fréquentes sont les vols à la roulotte, c’est-à-dire les vols dans les véhicules stationnés dans la rue ou dans les parkings. Derrière, ce sont les vols contre les particuliers et les cambriolages, qui représentent respectivement un peu plus de 42 000 et 41 000 infractions enregistrées en 5 ans.

Les infractions dans le département représentent 2,46% du total des crimes et délits commis sur le territoire français, Outre-Mer compris. En 2019, la Haute-Garonne était même le 8ème département ayant enregistré le plus d’infractions, devant l’Hérault, le Var, ou la Réunion.

Et si vous lisiez des articles sur le même thème ?