Le journaliste Martin Weill au pays des complotistes

Le journaliste Martin Weill au pays des complotistes

Hier soir, en prime time sur la chaîne TMC, le journaliste Martin Weil diffusait son documentaire
Hier soir, en prime time sur la chaîne TMC, le journaliste Martin Weil diffusait son documentaire "Tous complotistes" sur les conspirationnistes. Crédit : Twitter - Martin Weil.

Hier soir, en prime time sur la chaîne TMC, le journaliste Martin Weil diffusait son documentaire « Tous complotistes » sur les conspirationnistes.

Après une immersion dans l’Amérique de Donald Trump en novembre dernier, Martin Weill et son équipe sont partis à la rencontre des créateurs, des propagateurs, des victimes et des spécialistes de théories du complot. Dans « Tous Complotistes », l’ancien chroniqueur de Quotidien, va à la rencontre de spécialistes des théories du complot, mais aussi de personnes qui défendent ces idées, les créent et les propagent. Le principal sujet était bien sûr, la Covid et le vaccin qui y est lié. Une bonne matière donc.

Pour élargir un peu plus son sujet, le journaliste a traité du mouvement conspirationniste QAnon. Le 6 janvier dernier ses partisans ont tenté de bloquer l’élection de Joe Biden en entrant dans le Capitole, à Washington.

Lors de son enquête, Martin Weill va aussi interroger de nombreux spécialistes, dont des universitaires, pour essayer de comprendre comment un citoyen peut sombrer dans des idées conspirationnistes. Parmi eux, le journaliste Thomas Huchon que l’on peut voir expliquer à des jeunes élèves la marche à suivre pour identifier si une thèse est complotiste ou non.

L’Interview surréaliste du directeur de la rédaction de France Soir

Un des passages des passages qui a le plus sidéré les téléspectateurs c’est l’interview du directeur de la rédaction de France Soir. En effet depuis bientôt un an, le coronavirus est devenu le point central des sujets traités par le média, qui n’hésite pas à diffuser des traitements non certifiés et à prendre la défense du (controversé) professeur Didier Raoult. Mais le principal concerné n’était visiblement pas très emballé à l’idée d’aborder le sujet face caméra.

Durant son interview, Martin Weill a posé des questions basiques à Xavier Azalbert comme les raisons du déménagement des locaux de la rédaction, ou encore son passé professionnel. Embarrassé, ce dernier a tout bonnement refusé de lui répondre. « Écoutez, je suis vraiment désolé mais on a dit que l’on parlerait de France Soir. C’est bon, stop« , a-t-il dit au journaliste.

Quelques minutes plus tard, il demandera à ce que l’interview soit stoppée net, il a expliqué son refus de dialoguer en déclarant : « Je ne suis pas d’accord pour faire ce tournage. Le journalisme, ce n’est pas ça. Ça, c’est du sensationnalisme. Donc on arrête […] Ce que je faisais avant est totalement accessoire. »

Cette scène a interloqué les internautes qui n’ont pas compris l’attitude du directeur de la rédaction.

Beaucoup de réactions sur Twitter

Avec son documentaire, le jeune journaliste classe la chaîne TMC en quatrième position du classement des audiences. En effet, ce ne sont pas moins de 1,10 millions de curieux qui se sont intéressés au sujet.

Les internautes étaient nombreux à réagir au documentaire en direct. Les utilisateurs de Twitter étaient ravis.

Dans son documentaire, Martin Weill laisse parler ses interlocuteurs et essaie de comprendre sans jugement.

Et si vous lisiez des articles sur le même thème ?