Kerry, Tai, Yellen … qui sont les têtes d’affiches de l’administration Biden ?

Kerry, Tai, Yellen … qui sont les têtes d’affiches de l’administration Biden ?

Une partie de l'administration Biden déjà connue. Crédit : CC-SA2.0-Gage Skidmore
Une partie de l'administration Biden déjà connue. Crédit : CC-SA2.0-Gage Skidmore

Alors que Joe Biden vient d’être investi président des Etats-Unis, une partie de son administration est déjà connue. Des nominations chargées de symbolique pour certaines.

Ils vont composer « l’administration Biden ». Depuis que le président élu a lancé sa période de transition, une partie de l’équipe qui va composer son gouvernement est déjà connue. Composé en partie d’anciens membres ayant travaillé de près ou de loin pour l’administration Obama, Joe Biden a également mis un point d’orgue à respecter l’égalité homme-femme et la représentation des minorités.

John Kerry : Représentant spécial pour le climat

Ancien secrétaire d’Etat sous l’ère Obama, John Kerry aura comme première tâche d’acter le retour des Etats-Unis dans l’accord de Paris sur le climat. Un texte qu’il avait déjà négocié lorsqu’il était à la tête de la diplomatie américaine.

Le nouveau « Monsieur Climat » de l’administration Biden aura la lourde tâche de lancer le plan climatique ambitieux porté par Joe Biden et qui devrait permettre aux Etats-Unis d’atteindre la neutralité carbone d’ici 2050.

Katherine Tai : Représentante du commerce extérieur

Avocate spécialisée en commerce, Katherine Tai aura la lourde de tâche d’apaiser les tensions économiques entre les Etats-Unis et la Chine. D’origine taïwanaise et parlant couramment le mandarin, elle avait déjà défendue les Etats-Unis devant l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC) pendant sept ans pendant le mandat d’Obama.

Sa nomination montre également la volonté de Joe Biden de nommer des femmes et des personnes issues de minorité à des postes clés de son gouvernement.

Janet Yellen : Secrétaire au Trésor

Ancienne présidente de la banque central américaine (FED), Janet Yellen va devoir s’atteler à l’élaboration et la mise en place du vaste plan de relance de l’économie annoncé par Joe Biden.

Diplômée de l’université de Yale et économiste reconnue, elle est perçue plutôt favorablement à droite du spectre politique. Avant sa prise de fonction officielle, elle s’est déjà prononcée favorablement à la taxation des GAFA, prenant ainsi le contre-pied de son prédécesseur.

William J. Burns : Directeur de la CIA

Ancien numéro deux de la diplomatie américaine, William J. Burns va devoir s’atteller à redorer le blason des services américains, fortement affaiblis par Donald Trump notamment à cause des enquêtes sur ses liens avec la Russie.

Premier diplomate de carrière à occuper ce poste, il a également été l’un des artisans du dialogue avec l’Iran, que Joe Biden souhaite relancer.

Les autres nominations déjà connues

Ron Klain : Secrétaire général de la présidence

Jen Psaki : Porte-parole de la Maison Blanche

Jake Sullivan : Conseiller à la Sécurité nationale

Xavier Becerra : Secrétaire à la Santé et aux Services Sociaux

Merrick Garland : Attorney General (ministre de la justice)

Jennifer Granholm : Secrétaire à l’Energie

Eric Lander : Conseiller scientifique à la Maison Blanche

Pete Buttigieg : Secrétaire aux Transports

Michael Regan : Directeur de l’Agence de protection de l’environnement

Miguel Cardona : Secrétaire à l’Education

Denis McDonough : Secrétaire aux Anciens combattants

Neera Tanden : Directrice du bureau de la gestion et du budget à la Maison Blanche

Marty Walsh : Secrétaire au Travail

Deb Haaland : Secrétaire à l’Intérieur

Gina Raimondo : Ministre du commerce

Tom Vilsack : Secrétaire général à l’Agriculture

Marcia Fudge : Secrétaire au logement

Antony Blinken : Secrétaire d’Etat

Susan Rice : Directrice du Conseil de politique intérieure

Lloyd Austin : Secrétaire à la Défense

Linda Thomas-Greenfield : Ambassadrice des Etats-Unis auprès de l’ONU

Alejandro Mayorías : Secrétaire à la Sécurité intérieure

Lire aussi : Investiture de Joe Biden : Et dans tout ça, que va-t-il se passer pour Donald Trump ?

Et si vous lisiez des articles sur le même thème ?