Covid-19. Les galères des seniors pour prendre un rendez-vous plombent le processus de vaccination

Covid-19. Les galères des seniors pour prendre un rendez-vous plombent le processus de vaccination

D'après plusieurs témoignages, les premiers jours de la seconde phase de la vaccination se frottent à plusieurs embûches.
D'après plusieurs témoignages, les premiers jours de la seconde phase de la vaccination se frottent à plusieurs embûches.

Depuis le 18 janvier, toutes les personnes de plus de 75 ans peuvent, si elles le souhaitent, prendre un rendez-vous pour recevoir une dose de vaccin Pfizer ou Moderna. Mais c’est loin d’être aussi facile : plusieurs seniors de la région expriment leur mécontentement.

Entre les centres de vaccination qui ne proposent pas de prise de rendez-vous en ligne (comme pour le centre de vaccination communal à Toulouse), les centres qui n’ont plus aucun créneau disponible avant plusieurs semaines, les difficultés d’accès à la plateforme en ligne due à l’âge…les problèmes sont nombreux.

Les lignes saturées, les rendez-vous trop loin

Parmi les griefs du public de seniors, c’est d’abord l’accès à la plateforme de prise de rendez-vous et pas uniquement en ligne. Selon des témoignages recueillis par la radio 100%, le numéro vert (0 809 54 19 19) dédié à la vaccination serait saturé chaque matin dès 9 heures.

Selon le directeur du CHU de Toulouse, cité par la même radio, les incidents seraient liés à l’afflux de personnes, en raison de l’ouverture de la procédure. D’après lui, la situation devrait revenir à la normale dans les prochains jours.

En tout état de cause, ce sont 106 017 personnes de plus de 75 ans qui doivent se faire vacciner dans la région, soit près de 8% de la population régionale, un long parcours du combattant donc pour que tous les volontaires reçoivent le tant attendu vaccin.

Moins de 50 000 personnes vaccinées dans la région depuis début janvier

Selon l’Agence régionale de Santé (ARS), au 18 janvier 2021, 42 287 personnes avaient reçu au moins une dose de vaccin – que ce soit celui de Pfizer ou celui de Moderna, tout public confondu : soignants, résidents en EHPAD, seniors, personnes fragiles. Au final, moins de 2 500 personnes appartenant à ces deux dernières catégories auraient reçu le vaccin, selon un décompte de l’ARS.

Pour rappel, depuis le début de la procédure vaccinale, 130 000 doses ont été reçues par la région. Pour tout le mois de janvier, le département de la Haute-Garonne doit bénéficier de 30 000 fioles.

Et si vous lisiez des articles sur le même thème ?