Cour d’appel : le groupe BVA repris par Xpage, 500 emplois sauvés à Balma

Cour d’appel : le groupe BVA repris par Xpage, 500 emplois sauvés à Balma

La cour d'appel de Toulouse a rendu son verdict après que le procureur général ait contesté la première décision
La cour d'appel de Toulouse a rendu son verdict après que le procureur général ait contesté la première décision - Crédits : CC BY-SA 3.0 par Olybrius

La cour d’appel a finalement rendu son verdict ce mercredi 13 janvier. L’entreprise BVA, basée à Balma et en redressement judiciaire, a été reprise par Xpage, qui garantit la sauvegarde des 500 emplois sur le site.

Après des mois d’attente, la décision de la cour d’appel de Toulouse a été annoncée. Le groupe BVA, spécialisé dans les sondages, était en redressement judiciaire depuis le 05 juin dernier. Quatre repreneurs étaient en compétition pour le rachat de l’entreprise. Elle sera finalement reprise par Xpage. Le fond d’investissement britannique Alcentra avait d’abord remporté l’offre de rachat, rapporte France Bleu. Une décision contestée par le procureur général de la cour d’appel, ce qui a laissé une nouvelle chance à l’offre de Xpage. D’après Isis Marquenet, représentante du personnel de BVA, l’offre choisie aujourd’hui par la cour d’appel comprend bien la conservation des 500 emplois sur le site de Balma.

Xpage est un pacte d’investisseurs constitué, entre autres, de la direction générale actuelle de BVA. Sa création a été soutenue financièrement par la Banque Populaire et la Caisse d’Épargne, ainsi qu’avec le soutien du CSE, selon le site Neozone. L’objectif était de créer une offre qui permettrait de sauvegarder les emplois du groupe. Un pari qui semble donc réussi.

Et si vous lisiez des articles sur le même thème ?