Plus de 43 millions d’hectares de forêt ont été détruits entre 2004 et 2017

Plus de 43 millions d’hectares de forêt ont été détruits entre 2004 et 2017

La WWF alerte sur le fait que cette destruction met en danger les écosystèmes vulnérables que les forêt abritent. Crédit : Unsplash par Janusz Maniak.
La WWF alerte sur le fait que cette destruction met en danger les écosystèmes vulnérables que les forêt abritent. Crédit : Unsplash par Janusz Maniak.

Selon le dernier rapport de la WWF, plus de 43 millions d’hectares de forêt ont été perdus sur les 24 fronts principaux de la déforestation dans le monde entre 2004 et 2017.

La principale cause de cette déforestation massive n’est autre que l’agriculture commerciale qui détruit des millions d’hectares de forêt dans le but de construire de nouveaux champs.

Selon World Wide Fund for Nature, les continents les plus destructeurs sont l’Amérique Latine (9 pays), l’Afrique (8 pays) et l’Asie-Pacifique (7 pays). Ils concentrent à eux seuls plus de la moitié (52 %) de la déforestation tropicale mondiale.

La région brésilienne du Cerrado est une des plus grandes victimes, avec une perte de plus de 3 millions d’hectares de forêt entre 2004 et 2017. Depuis l’année 2000, elle a perdu près de 30 % de sa surface forestière.

Un danger pour les écosystèmes

La WWF alerte sur le fait que cette destruction met en danger les écosystèmes vulnérables que les forêt abritent et donc les habitats de nombreuses espèces menacées, pour certaines, d’extinctions.

Et si vous lisiez des articles sur le même thème ?