Foudie : un restaurant sans salle débarque à Toulouse

Foudie : un restaurant sans salle débarque à Toulouse

"Le restaurant Foudie propose uniquement de la vente à emporter et en livraison. Crédit : Lucas Cousinet

Foudie, un nouveau restaurant vient d’ouvrir à Toulouse, mais il n’a pas de salle, simplement une cuisine. Tout se fait via la livraison à domicile et le click&collect. Une nouvelle forme restauration qui débarque un peu partout en France, et maintenant dans la ville rose.

Ouvrir un restaurant en plein pandémie de coronavirus, cela semble fou. Pourtant Félix Forio et ses 6 associés dont trois proviennent du groupe de restaurateur AllForYou – Ma Biche sur le Toit, L’Envol côté plage, La compagnie française, La Guinguette, Les Salons de la Compagnie, Le café Chouchou et le John’s Club – ont ouvert le 4 décembre le restaurant « Foudie »,  avenue Camille Pujol.

Mais ce restaurant n’a rien d’un restaurant traditionnel comme Félix et ses associés ont l’habitude de s’occuper. En effet, il n’y a pas de salle où s’installer. Toutes les commandes se font à emporter via le site de Foudie ou les plateformes de livraison à domicile. Actuellement, le restaurant n’est présent que sur Uber Eats mais il sera le bientôt sur ses principaux concurrent Just Eat et Deliveroo. Cette idée a germé dans la tête des associés durant le premier confinement. Leurs restaurants proposaient déjà la livraison à domicile « mais le service gênait les opérations sur place, notamment avec le service en salle qui devait s’occuper des commandes Uber Eats en parallèles des clients présent sur place » explique Félix. Le contexte sanitaire a donc donné l’opportunité au groupe de proposer un nouveau type de restaurant. Mais l’originalité ne s’arrête pas là. En effet, Foudie n’est pas un mais sept concepts réunis au même endroit.

On trouve le classique « Smashd burger » axé sur la vente de burger décliné en 6 menus ; le « Douiche » qui s’inspire de la street food américaine ; le « VLAD La Poutine » qui décline la spécialité québécoise ; direction le Japon avec « Sumo Sando » et « Mami Umami » le premier propose des sandwiches aux saveurs de asiatiques, le second décline le Donburi une spécialité japonaise qui devrait ravir les amateurs poke – plat traditionnel hawaïen – ; le « Yalla Shawarma » propose des Shawarma, le kebab traditionnel turque ; le dernier concept « Bibi » n’est pas un restaurant mais un apéro cave, la majorité des produits sont des bouteilles d’alcool (vin, alcool fort ou encore bière) ainsi que quelques produits d’apéritif (chips, saucisse sèche etc…).

Au total une trentaine de plats issus de la street food du monde entier. Comptez entre 9 et 15 euros le plats, et 3 euros de plus pour les menus. Petit bémol, si vous souhaitez commander des plats sur différentes formes de cuisine, il faudra passer par le click&collect ou prendre plusieurs commandes car sur la plateforme les différents concepts sont tous enregistrés comme des marques indépendantes.

Félix Forio, dirigeant du restaurant Foudie – Crédit : Lucas Cousinet

Une nouvelle façon de faire de la restauration

Ce qui surprend en entrant dans ce restaurant c’est que l’on se retrouve directement en cuisine, les 8 employés s’affairent à réaliser les commandes pendant que les quelques clients viennent récupérer leur commande passé quelques minutes plus tôt. Malgré la grande diversité de plat, les recettes sont simples. « La prise de poste est délicate mais on apprend vite » explique Félix en précisant que contrairement aux fast food, ici, ce sont de vrais cuisiniers à temps plein et non des étudiants.

Cette nouvelle entité en complète opposition aux autres restaurants du groupe sur les plats proposés, mais aussi sur la manière de travailler. Les recettes sont simples et doivent s’enchaîner, entre 80 et 150 commandes par jour. Mais street food ne rime pas avec mauvaise qualité, et Félix veille à ce qu’elle soit là, corrigeant un cuisinier sur la présentation d’un des plats juste avant la livraison. Foudie permet de diversifier l’offre d’AllForYou. Une diversification qui en cette période d’incertitude est essentielle.

Le futur de ces restaurants sans salle

Félix et ses associés ont déjà de nombreux projets pour Foudie, 3 nouveaux concepts sont en cours d’étude. À l’image de la poutine pensé plus pour la saison hivernale, un des projets en réflexion avec de la vente de salade serait bien plus prisé durant la période estivale. Les salades seraient disponible tout l’année avec des produits de saison.

Mais les grands projets de Foudie sont la création de deux nouveaux restaurants. Un à Toulouse et un autre dans une ville du Sud tenu secrète pour le moment.

Cette nouvelle forme de restauration dédiée uniquement à la livraison est en pleine expansion. Connue sous le nom de « dark kitchen » elle se développe surtout en Ile de France profitant de la crise actuelle et de la fermeture des restaurants traditionnels.

Et si vous lisiez des articles sur le même thème ?