Le coronavirus accumule les reports d’événements sportifs ces dernières semaines. Programmée à Shanghai en avril, la course sera annulée ou reportée, en fonction du calendrier très chargé des épreuves.

Plusieurs médias, dont le Times et l’Equipe, assuraient mercredi matin que la Fédération International de l’Automobile annoncerait dans la journée un report, voire une annulation de l’épreuve prévue du 16 au 18 avril. C’est aujourd’hui chose faite puisque la Fédération sportive de Shanghai a appelé à suspendre toutes les activités sportives. La FIA ne s’est pas encore prononcée définitivement sur le sujet. Si le Grand Prix était annulé, il laisserait un vide de quatre semaines entre le GP du Vietnam (5 avril) et celui du Pays-Bas (3 mai).

Cet imprévu a des implications économiques majeures pour le monde de la Formule 1 puisque c’est l’un des Grand Prix les plus rentables de la saison. Organisé quelques jours plus tôt, le Grand Prix du Vietnam est également sujet à une possible déprogrammation.

En Chine, le coronavirus a dépassé la barre des 1 000 décès alors que près de 42 000 personnes seraient touchées en Chine.