La chancelière allemande a vivement critiqué l’alliance entre des membres de son partis et celui d’extrême droite.

Thomas Kemmerich, candidat du parti libéral-démocrate (FDP) a remporté les élections régionales dans l’Etat de Thuringe. Ce qui a surpris toute l’Allemagne, c’est la manière dont il a remporté ce scrutin. En effet, cette victoire est le résultat d’une alliance entre son parti, celui de la chancelière, le CDU, mais surtout le parti d’extrême droite AfD. C’est ce dernier qui fait polémique dans cette entente.

Un acte impardonnable

Angela Merkel a rapidement réagi. Selon l’AFP le leader de l’Union chrétienne démocrate à qualifié d’impardonnable » l’acte de son parti dans le Thuringe ». Elle n’accepte pas ce scrutin. « Ces résultats doivent être annulés » a-t-elle déclaré en déplacement en Afrique du Sud. Elle a conclu en déclarant, « C’est une mauvaise journée pour la démocratie ».

Cet épisode fait ressortir des vieux démons pour les Allemands. En effet toujours selon l’AFP la dernière fois qu’il y a eu ce genre d’alliance, c’était dans les années 1930 avec le parti nazis. A l’époque Adolf Hitler était parvenu par des ententes similaire à la tête du pays.