Crédit : Creative Commons

À l’aube des élections municipales, il est plus que jamais l’heure de faire un point sur les forces politiques en présence dans nos mairies.

Dans quelques semaines (les dimanches 15 et 22 mars), les Français pourront voter pour élire le nouveau maire de leur ville. Un choix qui peut être délicat au vu de la multitude de listes électorales et de la diversité de celles ci.

Mais, à la genèse de ces choix, Le24Heures a distingué deux points très basiques pour vous mettre dans le contexte : le rôle et l’identité de nos maires ainsi que le déroulement des trois dernières élections.

N’avançons nous pas mieux dans le futur lorsque nous connaissons le passé ?

Carte d’identité du maire

En Occitanie, il existe pas moins de 4 487 communes. Pour chacune d’elles, et comme partout en France, un maire est élu tous les 6 ans. Le24heures s’est intéressé aux profils de ces derniers.

Quel que soit le nombre d’habitants dans son village ou sa ville, chaque maire détient deux rôles qu’il devra tenir pendant 6 ans :

  • Premièrement, il est le chef de l’administration communale.

C’est-à-dire qu’il prépare et exécute les décisions du Conseil municipal, mais qu’il est aussi chargé des pouvoirs de police. Il peut également prendre des arrêtés municipaux et représenter en justice la commune dans laquelle il est élu. 

  • Ensuite, il est également agent de l’État.

Grâce à ce statut, il est officier de l’état-civil et de police judiciaire. Il doit organiser les élections et statuer sur les demandes d’inscriptions des listes électorales.

Pour terminer, il est chargé du recensement et de l’organisation des cérémonies patriotiques dans sa commune. 

Voici le portrait-robot des maires en Occitanie afin d’en savoir plus : 

L’évolution en deux décennies

Replongeons dans le passé : quelle était la couleur de l’échiquier politique en Haute-Garonne il y a 19 ans ? Les français se rendaient-ils plus nombreux aux urnes ?

Afin de mieux comprendre l’histoire récente des élections municipales dans notre département, nous avons essayé de mettre en évidence certains facteurs et variations qui pourraient expliquer les résultats et les votes.

Malheureusement, aucun politologue n’a accepté de répondre à nos questions concernant l’évolution des familles politiques.

En conclusion, si la profession de Maire est toujours la même, les élections à venir dans deux semaines pourront voir naître un nouveau paysage politique en Occitanie / Haute-Garonne complètement différent des trois dernières élections, avec notamment l’apparition de l’extrême droite et du parti présidentiel.

Thomas ALIDIÈRES et Germain CHARTIER