Le Ministère de la Solidarité et de la Santé et l’association Astrée s’unissent pour lutter contre les solitudes. En France, ce sont les jeunes qui sont le plus touchés.

La solitude, souvent oubliée, touche 1 Français sur 3. Véritable fléau, il en existe plusieurs formes. La population qui en souffre le plus, s’avère être la jeunesse, avec pas moins de 66 % de jeunes qui ressentent le sentiment de solitude. Ce 23 janvier est l’occasion d’en parler puisqu’il s’agit de la journée mondiale de la solitude.

Mais la solitude qu’est-ce que c’est ?

La solitude, c’est ce sentiment d’être seul, durable ou non, il peut être choisi ou bien subi. Ce sentiment, de ne plus se supporter, face à soi-même ou face à l’absence de personne. Il apparaît parfois aussi vite qu’il ne disparaît. Il peut aussi durer pendant des années, consciemment ou inconsciemment. La solitude peut aussi rimer avec isolement et c’est bien souvent en parlant d’isolement qu’on parle de jeunesse.

La solitude de la jeunesse

L’entrée au collège est souvent le début des premières solitudes. Selon une étude de l’association Astrée, basée sur des collégiens de 11 à 16 ans, 43 % connaissent parfois la solitude et 13,5 % se sentent souvent ou toujours seuls, représentant 450 000 jeunes. Mais ce n’est pas tout, car pour 83 % des collégiens, la solitude est liée à l’exclusion, et n’est donc pas choisie, mais complètement subie.

Les solitudes subies peuvent être désastreuses sur la santé. Ces sentiments entraînent de la perte de poids, des dépressions, une perte de confiance en soi ou encore des addictions et du stress. Chez les jeunes, la solitude est d’autant plus difficile à gérer qu’ils ne se connaissent pas encore complètement. Un accompagnement et une meilleure communication à propos de ce sentiment sont donc essentiels.

La solitude peut toucher tout le monde

La solitude en chiffre, c’est 5,5 millions de Français qui sont concernés chaque année. Qu’importe l’âge ou les catégories sociales, tout le monde est touché. C’est un fléau trop souvent dépourvu d’importance et dont on parle peu. Il est donc urgent de renforcer la prise de conscience, comme lors de cette journée mondiale. Sachez que l’association Astrée lutte contre les solitudes et est ouverte à tous pour en discuter.