Bon dernier du championnat, le Toulouse Football Club continue sa série avec 10 défaites consécutives (à 3 matchs de battre le record de médiocrité du championnat). À la rédaction du 24 heures, nous nous sommes donc posé LA question : « quels joueurs pour sauver le club ? » En cette période de mercato, il va falloir trouver de vrais soldats pour cette opération commando.

27 ans, 1 mètre 87 : le défenseur norvégien Gabrielsen est la première recrue des violets pour l’objectif maintien. Vraisemblablement, le vice-champion du monde Lovre Kalinic devrait lui aussi rejoindre Toulouse, prêté par Aston Villa jusqu’à la fin de la saison pour concurrencer Baptiste Reynet dans les cages. Mais les deux hommes, même s’ils signent le début d’une « reconstruction », ne suffiront malheureusement pas à sauver le club d’une descente en Ligue 2.

Alors, comme si nous étions la cellule de recrutement du club, voici les pistes de la rédaction du 24 heures dans des prix abordables pour un club comme Toulouse.

Thibaut Calatayud : 

À mon sens, le TFC doit impérativement recruter un milieu défensif. L’équipe doit retrouver un équilibre et de la sérénité. C’est primordial dans la quête du maintien. J’espère un renfort d’expérience, un leader conscient de la situation critique du club.
J’ai un nom en tête, mais il n’est peut-être pas très sexy : Cheikh Ndoye. Un milieu solide, qui connaît parfaitement le championnat pour avoir eu le brassard de capitaine au SCO Angers. En plus, il est libre depuis cet été. Maintenant, est-il en bonne condition physique ? C’est la véritable question. Mais si c’est le cas, il a le profil idoine. Et en plus, Sadran n’aura pas un euro à dépenser en indemnité de transfert.

Hugo Kucharski :

Latéral gauche : Vincent Le Goff.


Le constat est simple : le TFC ne possède qu’un seul latéral gauche, en la personne d’Issiaga Sylla. Si le club pourrait avoir du mal à attirer un joueur de l’élite du championnat de France, on pourrait facilement penser que les Violets iront faire des emplettes à l’étage inférieur. Vincent Le Goff pourrait être une bonne pioche. Expérimenté (30 ans), auteur de 3 buts, 4 passes décisives et 33 centres réussis avec Lorient la saison dernière en Ligue 2, il permettrait d’apporter un peu de concurrence à un poste actuellement désert. Évalué à 1,5M, il pourrait être une bonne pioche pour les toulousains, à petit prix. Royal. 

Milieu de terrain : Oscar Trejo.


Et si le milieu offensif argentin revenait au TFC ? Passé par le club entre 2013 et 2017, Oscar Trejo n’a pas caché son envie de revenir dans la ville Rose. Apprécié par les supporters, il joue actuellement en deuxième division espagnole, au Rayo Vallecano. A 31 ans, je ne doute pas qu’il a encore de bons restes. Sa qualité technique et sa grinta pourraient permettre au TFC de retrouver un peu de technicité au milieu de terrain. Évalué à 2M, il pourrait coûter moins d’argent, puisqu’il est en fin de contrat en mai prochain.

Medy Guillonneau : 

Vital N’Simba (latéral gauche).


L’un des meilleurs à son poste en Ligue 2 avec Clermont. Il reste jeune (26 ans) et coûte autour d’un million d’euros selon Transfer Markt.
Il permettrait de faire souffler Issiaga Sylla et de le mettre en concurrence. À tenter ! 

Dylan Louiserre (milieu de terrain).


Oui j’aime trouver des joueurs de Ligue 2 assez jeune et avec un potentiel intéressant. C’est le cas pour ces deux joueurs, dont Dylan qui est capitaine du Havre en Ligue 2. Un milieu défensif avec un profil légèrement différent de Sangaré qui pourrait apporter au milieu.

Bonus : j’ai dépassé le quota mais je voulais le citer : Cheick Doucouré (Millieu défensif) évalué à 2 millions d’euros.  

Les caisses ne s’équilibrent pas toutes seules

S’il faut faire venir des joueurs, certains devront partir pour alléger la masse salariale et permettre du changement. Voici ceux qui déçoivent le plus en ce début d’année :

Augustin Rogel.

Acheté aux alentours de 2,5 millions d’euros au club de Samara en Russie, le défenseur central uruguayen a fait des débuts catastrophiques avec le TFC. Entre sa boulette contre Reims et l’extrême fébrilité qu’il affiche, il serait déjà bon de s’en séparer. Pour couronner le tout, il est descendu avec l’équipe réserve le week-end dernier et à provoqué un penalty. Un départ qui semble pourtant inenvisageable au vu de son contrat (encore 3 ans et demi) et le prix payé cet été. 

Wesley Saïd.

Recruté pour 8 millions d’euros à Dijon cet été, la recrue la plus chère de l’histoire de Toulouse ne semble pas assumer son statut. Des performances moyenne voire mauvaise et un manque d’implication évident pour l’instant sur le terrain. A sa décharge, des blessures et surtout la venue d’Antoine Kombouaré avec qui il entretenait des rapports compliqués la saison dernière à Dijon. Si le TFC retombe sur ses pattes financièrement parlant, pourquoi le retenir ? 

William Vainqueur.

Prêté cet été par le Club d’Antalyaspor, il était censé apporter toute son expérience à un groupe jeune. Au final, ses performances ne sont pas horribles mais loin des attentes pour un joueur de 31 ans passé par Marseille et l’AS Roma. Faut-il le garder jusqu’à la fin de la saison ou libérer une place pour un autre joueur ? 

Mais aussi : Yaya Sanogo (en fin de contrat en juin), Sangaré (un des seuls à avoir une valeur marchande intéressante : 14 millions selon Transfer Markt)