« C’est dans le rapport de force qu’on arrivera à gagner cette lutte ». Ce sont les mots de Sébastien Chantrieux, représentant syndical de la CGT Tisséo. En action depuis le 5 décembre dernier contre la réforme des retraites, cela fait maintenant deux jours que la CGT Tisséo effectue des actions de barrages filtrants aux dépôts de bus de la société toulousaine, à 5 heures du matin, au départ des premiers bus. Objectif : sensibiliser et informer les agents des tenants et aboutissants de la réforme des retraites prévue par le gouvernement. « Nous voulons leur expliquer clairement la réforme, car ça peut être confus pour certains » explique Sébastien.

« Nous, on s’en fout de l’âge pivot »

En ce qui concerne le retrait provisoire de l’âge pivot du projet de loi, Sébastien est très clair : « Nous, on s’en fout de l’âge pivot . Le souci principal, c’est que c’est une retraite qui va désormais se faire par points, par capitalisation » explique le représentant de la CGT Tisséo.

Pour ce deuxième jour d’action aux dépôts de Tisséo, une quarantaine de personnes s’était déplacée. Outre les salariés du groupe, on retrouvait également des travailleurs de tous horizons : enseignants, fonctionnaires chez Météo France, salariés territoriaux, d’Airbus… « Il est important de montrer notre soutien dans ces actions » explique une enseignante présente sur place. Des membres de l’Assemblée Générale Interprofessionnelle de Colomiers étaient également présents.

D’autres actions prévues

Cette action de sensibilisation fait suite à celle effectuée sur un autre dépôt de la société de transports toulousain, hier matin, au site d’Atlanta. « Nous effectuerons la même action demain matin au dépôt de Langlade » explique Sébastien. Le représentant syndical affirme également qu’ils iront manifester à Toulouse. « Ce sont des points forts de la mobilisation. C’est par là qu’on doit démontrer au gouvernement que personne ne veut de cette réforme » explique-t-il.

Un appel au rassemblement a également été lancé au Centre Commercial Auchan, aujourd’hui, à 11h30, alors que le groupe a annoncé hier la suppression de 517 postes d’ici 2022 dans le cadre de leur nouveau plan social.