Ségolène Royal débutait ce matin son tour de France de soutien aux maires inscrits dans sa démarche écologique par la commune de Muret. L’occasion de découvrir la démarche écologique mise en place par la ville.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que André Mandement, actuel maire de Muret, a mis les formes pour accueillir l’ancienne ministre de l’environnement. Entre déambulation dans le marché, essais de produits écologiques et biodégradables, ainsi que rencontre avec des représentants d’associations innovantes dans le domaine écologique, André Mandement tenait à ce que l’actuelle présidente de « Désir d’avenir pour la planète » soit bien accueillie.

Une amitié politique

« Le réaménagement écologique, en France, est possible grâce à Ségolène Royal », affirme André Mandement. « Depuis son départ du poste de ministre, les financements en matière d’écologie ont profondément diminué ». Ces mots semblent néanmoins paradoxaux quant à la situation écologique à Muret. Pendant toute la visite d’un bout de la ville, les gens sont avenants avec l’ancienne ministre. Les poignées de mains et les sourires l’accueillent. Pour beaucoup, cette dernière est responsable de la bonne santé écologique de la commune. De nombreuses associations ont mis en place des programmes pour favoriser la transition écologique. Pour eux, le « maître mot » c’est l’apprentissage. Mise en place de conseils sur la transition énergétique (moins de chauffage ou de climatisation), sensibilisations à la protection des oiseaux et abeilles, ou encore prévention dans une école sur la transition écologique. Tout est fait dans un respect de l’environnement si cher à Ségolène Royal et André Mandement.

Ségolène Royal bien accueillie par les marchands locaux / Crédits : Romain Luspot

Tout donner pour l’environnement

La mise en place de toutes ses infrastructures a un coût et nécessite un soutien de taille. Soutien que Ségolène Royal est fière d’afficher. « Mon idée de visiter les communes écoresponsables, fait suite à mon passage au sommet du climat à la COP21, en 2015. Cet épisode m’a ouvert les yeux sur les difficultés des communes à assumer la transition écologique ». Et pour les aider, elle a décidé, selon ses dires, de mobiliser des enveloppes financières à distribuer aux communes désireuses d’avancer écologiquement. « Elles ont été prises sur les redevances EDF », assure-t-elle alors qu’elle finit sa visite d’un quartier refait pour être écoresponsable.

Après une brève poignée de main, suivie d’une accolade, Ségolène Royal se sépare d’André Mandement pour se diriger vers sa grosse rencontre de la Journée : Nadia Pellefigue, à qui elle accordait son soutien lors des municipales en mars prochain. Une venue qui risque d’être beaucoup moins accueillante au vue des polémiques autour de de l’ambassadrice des pôles.