Airbus vient de l’annoncer ce matin, il ne vendra plus son célèbre A380, à peine 12 ans après sa mise en service.

Cette décision est le résultat de plusieurs facteurs. Depuis 2001, seuls 317 A380 on été vendus, alors qu’Airbus visait les 1.400 ventes sur 20 ans. Le marché préfère les appareils plus petits et donc moins gourmand en carburant, comme l’A350 par exemple (un avion qui a été crée en s’inspirant de l’A380).

Emirates baisse sa commande

Autre facteur, la forte diminution du carnet de commande de la compagnie aérienne Emirates. Initialement de 162 appareils, la compagnie des Emirats Arabes Unis ne commandera finalement plus de 123 A380.

« La conséquence de cette décision est que notre carnet de commandes n’est plus suffisant pour nous permettre de maintenir la production de l’A380, et ce, malgré tous nos efforts de ventes auprès d’autres compagnies ces dernières années. Cela mettra un terme aux livraisons d’A380 en 2021« , a déclaré Tom Enders, Président exécutif (CEO) d’Airbus. 

3.500 emplois mis en danger

Cette décision inattendue aura de fortes conséquences sur les 3.000 à 3.500
personnes travaillant sur la chaine de construction de l’A380. Dans son communiqué, l’entreprise a annoncé qu’elle engagerait « des discussions avec les partenaires sociaux« .

Certains postes pourraient être transféré sur les productions de l’A330néo et de l’A350, les 2 autres gros porteurs d’Airbus.