Ce mercredi 13 février, 45 personnes sont allées déposer plainte devant le tribunal de grande instance de Toulouse pour « mise en danger de la vie d’autrui », « tromperie aggravée » et « atteinte à l’environnement ».

Ils sont 45 aujourd’hui à déposer plainte pour 3 chefs d’accusation. La cause ? Du glyphosate a été retrouvé dans leurs urines. En décembre dernier, des Toulousains ont analysé leurs urines, dans le cadre de la campagne « J’ai du glyphosate dans mon urine, et toi ? », lancée par l’association Campagne Glyphosate Toulouse Métropole.

Toutes ces plaintes visent les entreprises qui produisent ce pesticide, comme Bayer-Monsanto, Barclay Chemicals, Adama France, ou encore Agrifar.

Devant un huissier de justice, une cinquantaine de personnes a réalisé une collecte d’urine. Les échantillons ont ensuite été analysés par un laboratoire indépendant basé en Allemagne. Et le résultat est étonnant. Pour toutes les personnes, le taux de glyphosate est supérieur à la normale, qui est de 0,1 microgramme par litre d’urine. En moyenne, le taux est de 1,113 microgramme/Litre d’urine.

Il y a quelques mois, une centaine d’Ariégeois a également déposé plainte auprès du tribunal de grande instance de Foix.