Ce sont nos confrères du Parisien qui ont révélé l’information ce matin. Le géant américain Amazon a envoyé plusieurs notifications de licenciement à des salariés de plusieurs sites français. Le motif ? Avoir exprimé, sur les réseaux sociaux, leur soutien aux « gilets jaunes ». « Ces personnes ont été licenciées car elles n’ont pas respecté leurs obligations contractuelles », explique un porte-parole d’Amazon. Leur licenciement est justifié pour avoir eu un « comportement en opposition totale aux valeurs de l’entreprise » et tenu des propos « d’une singulière gravité », constituant de fait un « manquement grave à votre obligation de loyauté »

Interrogé au sujet de ces licenciements, le syndicat CGT demande leur réintégration dans l’entreprise, et déplore la volonté d’Amazon de faire de ces salariés « des cas exemplaires » pour « dissuader les autres d’agir ».