Les temps sont durs… Fin janvier, vous êtes bel et bien entrés dans l’hiver. Les journées sont courtes, la pluie, puis la neige tombent dans vos villes, le froid s’empare de vos corps. Inévitablement, les souvenirs de l’été hantent vos nuits. Que ce soit à travers des musiques, photos ou vidéos, tout vous pousse à repenser à ces deux mois hors du temps. Mais vos souvenirs vous trompent : tout n’était pas si rose !

1. Les moustiques

Que celui qui n’a jamais insulté un moustique se lève ou se taise à jamais ! Leurs sifflements aigus (voir ci-dessous) dans un premier temps puis leurs piqûres dans un second temps vous ont forcément empêché de dormir. Cet été, ils étaient encore plus nombreux que d’habitude, alors réjouissez-vous d’être en hiver.

2. La chaleur, surtout la nuit

N’essayez surtout pas de vous coucher tôt pour « recharger les batteries. » Quand bien même vous ne vous êtes pas reposés durant les 10 derniers jours, vous n’arriverez pas à vous endormir avant 3h du matin, heure à laquelle la température décide enfin de passer sous la barre des 25 degrés. La solution ? Installer une clim’ ou un ventilo’ (et de toute façon, il y a les moustiques). Ou habiter en Bretagne.

3. La clim’ et le ventilo’ qui rendent malade

Bien sûr, les vacances d’été sont faites pour récupérer après une longue année de travail, vous faites donc en sorte de dormir avant 3h du matin (un horaire déjà évoqué ci-dessus) . Mais si la nuit d’après vous n’arriverez pas à vous endormir, c’est parce que vous avez attrapé la crève ! À cause de la clim’. La chaleur, ce fléau.

4. Les coups de soleil

Hormis certains chanceux, on a tous déjà subi les brûlures de cette sphère jaune qui brille dans le ciel. Tout naturellement, les vacanciers espèrent rentrer de vacances avec un teint bronzé, signe d’un été épanoui. Au lieu de ça ? Une tape dans le dos vous fait hurler et vous pelez de chacun des millimètres carrés de votre corps.

5. Les enfants qui jouent à côté de vous sur la plage

Laissez nous attraper des coups de soleil ! Sur la plage, certains veulent dormir, lire, se prélasser, ou discuter. Toutes ces choses deviennent impossibles à partir du moment où les enfants ont décidé que votre périmètre de sécurité serait leur terrain de jeu. Ne vous fatiguez pas, faire une remarque est un coup d’été dans l’eau (de la mer ?).

Histoire de bien vous rappeler cette sensation… / Crédit photo : Pixabay

6. Le sable dans les chaussures

L’eau sur vos pieds, vos pieds qui se posent sur le sable le temps d’atteindre votre serviette : le pire est déjà arrivé. Vos pieds sont pleins de sable et la serviette ne peut rien y faire. Même Chuck Norris n’a jamais réussi à se mouiller les pieds, les essuyer et les mettre dans ses chaussures sans les reposer sur le sable. Tant pis, vos pieds vous gratteront et vous ramènerez la plage, dans vos chaussures, à la maison.

7. Le siège de la voiture qui brûle

Après avoir mal dormi, être malade, avoir chopé des coups de soleil à la plage, vous être fait projeter du sable sur la serviette toute la journée, vous décidez de rentrer avec les pieds qui grattent. Mais c’est maintenant au tour de votre siège bouillant de vous brûler ! Quel enfer ces journées d’été.

8. La sueur

Paraître propre et soigné en été relève d’une mission impossible. Vous avez beau avoir les meilleurs déodorants du marché, la sueur n’en fait qu’a sa tête. La solution ? Passer sa journée torse-nu(e) ou en maillot de bain. Pour peu que le programme « summer-body » (corps d’été) n’ai pas été respecté à la lettre, votre été va être un cauchemar.

Vous n’y échapperais pas. / Crédit photo : Toutpratique

9. Les « story » de tes potes

Quoi qu’il arrive, vos potes passent un meilleur été que vous. À l’heure où les réseaux sociaux permettent de rendre jaloux tout votre entourage en un clic, vos amis ne vont pas s’en priver. Mais ne vous trompez pas : sur les photos, on voit rarement les moustiques, le sable, la chaleur et les sièges que brûlent.

10. Les cahiers de vacances 

« Fais ton cahier de vacances avant de partir à la plage », une phrase, plusieurs (mauvais) souvenirs. Le moment redouté par tous les enfants que nous étions. Il y a forcément l’espoir d’un oubli, d’une aubaine ou même d’un cadeau fait consciemment par vos parents… Mais non, vous n’y échapperez pas, dès l’enfance, l’été n’est pas si rose. 

On est pas bien en hiver finalement ?