Le compositeur et organiste titulaire de Saint-Eustache, à Paris, est mort ce samedi à l’âge de 88 ans.

C’est au lendemain du décès du célèbre compositeur français Michel Legrand que Jean Guillou s’est éteint. C’était le dernier grand organiste français de sa génération qui a disparu. Sa femme, Suzanne Guillou a annoncé la nouvelle.

« Il ne vivait que pour la musique »

L’organiste de 88 ans avait des concerts de prévus jusqu’en 2020. Il devait notamment se produire en Italie le 15 février prochain, à Marseille le 5 avril et à Rome le 21 mai. Entre 1963 et 2015, il avait été titulaire de la tribune de l’église Saint-Eustache. Une des églises les plus prestigieuses de France, en plein coeur de Paris. Il avait également formé plus de 300 élèves de 1970 à 2005, à Zurich. En 2010, Jean Guillou avait décliné la Légion d’honneur, irrecevable « à l’heure où la musique dite savante ou classique (voyait) sa place diminuée par toutes les instances officielles. ». Il laisse derrière lui de nombreux écrits et une discographie importante.