Cette nuit, le désormais ex-président de Renault a pris sa démission après deux mois d’incarcération au Japon.

Bruno Le Maire l’a annoncé ce matin, en marge du forum de Davos : Carlos Ghosn a démissionné de son poste de président du groupe Renault. Une décision qui était inévitable, puisque son procès, à l’issue duquel il encourt jusqu’à quinze ans de prison, n’aura pas lieu avant plusieurs mois.

Pour lui succéder, Thierry Bolloré, adjoint et dauphin désigné de Carlos Ghosn, et de Jean-Dominique Senard, patron de Michelin, sont très fortement pressentis. Ils devraient prendre leur fonction d’ici quelques heures, à l’issue du conseil d’administration du groupe Renault.