Hier, Theresa May avait rendez-vous devant les députés britanniques pour leur présenter un nouveau plan d’accord sur le Brexit. Mais finalement, aucun nouveau texte n’a été présenté.

Ce lundi 21 janvier, Theresa May devait présenter un nouveau projet d’accord sur le Brexit aux députés de Sa Majesté, après le rejet du premier texte par ce même parlement quelques jours plus tôt. Mais le nouveau projet d’accord tant attendu n’a pas vu le jour.

De nouvelles négociations avec les partis politiques

Au lieu de proposer un nouveau texte, Theresa May a préféré reprendre les négociations avec les différents partis politiques britanniques. Au coeur des blocages, le retour d’une frontière physique entre les deux Irlandes.

>> À LIRE AUSSI : Brexit : lourde défaite pour Theresa May

Mais même si de nouvelles négociations sont en cours, Theresa May a exclu de repousser la date de Brexit. L’organisation d’un nouveau référendum n’est pas non plus prévue. En revanche, la possibilité d’un « no deal » est toujours envisagé par Theresa May. La première ministre britannique devrait donc retourner à Bruxelles pour essayer d’amender l’accord précédemment obtenu avec les dirigeants des États membres, pour le rendre plus acceptable aux députés britanniques.

Le Brexit devrait donc débuter, dans dix semaines, le 29 mars prochain. En revanche, la manière dont celui-ci va se dérouler reste elle, encore très floue.