Après la défaite au Leinster, le Stade Toulousain reste en ballotage favorable pour une qualification : une victoire contre Bath suffit aux hommes d’Ugo Mola, mais attention à l’accident.

Le parcours des Stadistes est exemplaire, presque parfait, et comme on dit : « y’a plus qu’à ! » Plus qu’à gagner ce match, et validé son billet pour les quarts de finale, parmi les trois meilleurs seconds de poule. Un objectif qui paraît largement à la portée des Rouges et Noires souverains à domicile et, malgré la défaite du weekend dernier, dans une grande forme. En face, se dressent les Anglais de Bath, qui n’ont plus rien à jouer. Au match aller, les Stadistes l’avaient emporté 20-22 « avec un peu de chance » avoue le capitaine Julien Marchand. Avec la défaite de Montpellier hier à Glasgow (19-10), le Stade Toulousain pourrait même être qualifié sans jouer. Des victoires du Munster, du Racing et des Saracens éviterait aux hommes d’Ugo Mola un dimanche sous pression.

Retour de Holmes à l’ouverture

Pour cette ultime rencontre, le technicien toulousain a choisi d’aligner Zack Holmes en numéro 10. Gêné ces dernières semaines par une blessure au pied, l’Australien retrouve une place dans le 15 de départ aux dépens de Thomas Ramos, sur le banc ce dimanche. Pour le reste, du classique, si ce n’est le changement de poste pour Louis-Benoît Madaule, qui remplace François Cros, touché aux ischios la semaine dernière. À noter le retour dans le groupe de Sélévasio Tolofua, remis de sa large entaille au niveau du tibia. C’est donc un Stade Toulousain au quasi-complet qui va se dresser ce dimanche face à Bath pour valider, en beauté, sa très bonne première partie de saison. Et laisser partir ses internationaux avec le sourire.