En juillet 2017, un jeune de 23 ans a succombé à un passage à tabac dans le 10e arrondissement. L’artiste MHD accusé d’homicide volontaire « conteste toute implication » et a été placé en détention provisoire.

Après quarante-huit heures de garde à vue, le rappeur parisien MHD de son vrai nom Mohamed Sylla a été présenté à un juge d’instruction, dans la soirée de jeudi. Il fait l’objet d’une enquête et est poursuivi pour le meurtre d’un jeune de 23 ans survenu l’été dernier. La victime aurait été passée à tabac dans la nuit du 5 au 6 juillet, recevant des coups de couteau, de crosse et autres violences de la part d’une dizaine d’individus dont le rappeur.

Mis en examen pour « homicide volontaire », « il conteste toute implication dans cette rixe » a déclaré son avocate Me Elise Arfi à franceinfo.

« Sa voiture était présente, car c’est une voiture qui est à disposition des gens du quartier, mais il n’y a aucun élément tangible, avéré, matériel, irréfutable, qui atteste de sa présence sur les faits. C’est pour cela qu’on est tout à fait choqué qu’il ait pu être mis en examen et incarcéré sur la base des éléments réunis par les enquêteurs, qui sont plus que fragiles. » a déclaré cette dernière, avant d’ajouter qu’elle compte faire appel du placement en détention provisoire de son client.

Son rôle dans la rixe reste à déterminer

Placé en garde à vue depuis mardi 15 janvier, ainsi que quatre autres personnes, le rôle du rappeur de 24 ans reste à préciser.

Son avocate assure, elle, que le jeune homme n’a « jamais été impliqué dans des conflits entre bandes rivales ». La version qu’elle défend est que le « véhicule appartenant à M. Sylla a été utilisé par des individus, identifiés par les enquêteurs comme auteurs de cette agression mortelle »

MHD accusé, ses fans affolés

Plus gros vendeurs de disques en France, il a sorti en septembre son deuxième album « 19 ».Célèbre pour être le précurseur de l’Afro-trap (rap festif aux influences africaines) en France, son tube Afro Trap Part 3 (Champions League) à la gloire du PSG et titre de son premier album avait été certifié disque de platine en France et à l’export. Plébiscité par les jeunes, il devait se produire mercredi soir à Amsterdam (Pays-bas).

Depuis hier, les messages de soutien au rappeur fusent sur les réseaux sociaux sous le hashtag #LIBEREZMHD qui ne serait pas sans rappelé le slogan « Libérez Lacrim », rendu célèbre en 2016.