C’est un procès très attendu qui s’est ouvert ce matin devant la cour d’assises de Haute-Garonne. Un homme de 28 ans va comparaître jusqu’à vendredi prochain pour le meurtre de Maureen, tuée de plusieurs coups de couteau le 27 février 2015.

Maureen Jacquier, 19 ans, employée chez Airbus, avait été découverte par son père dans son appartement du chemin Tricou, à Toulouse. D’après les rapports d’autopsie, la jeune femme aurait reçu plus de 60 coups de couteau, dont plusieurs coups mortels portés au foie, aux poumons et à l’aorte.

Un employé d’Airbus accusé

L’enquête a mis en évidence les traces ADN d’un autre employé d’Airbus, sur trois éléments de la scène de crime : une serviette de bain, une couette de lit, et un élastique de lampe frontale. L’homme, qui a rapidement été identifié par les enquêteurs, connaissait et avait même déjà travaillé avec la victime, puisqu’il était lui aussi salarié chez Airbus.

Mais l’homme a toujours nié avoir tué la jeune femme. Ses avocats, Mes Pibouleau et Cohen, comptent d’ailleurs plaider en faveur de l’acquittement, et dénoncent une instruction « à charge ». Les débats, qui s’annoncent passionés devraient durer toute la semaine prochaine. Le verdict lui, est attendu vendredi 25 janvier.