Ce jeudi, Alexandre Benella a été entendu par la police judiciaire de Paris. Il a été interrogé dans le cadre de l’enquête sur ses passeports diplomatiques et placé en garde à vue.

À cinq jours de son audition par le Sénat, Alexandre Benalla s’est rendu dans les locaux de la brigade de répression de la délinquance à la personne (BRDP). L’ancien chargé de mission à l’Elysée a été placé en garde à vue, dans le cadre de l’affaire autour de ses passeports diplomatiques.

Mercredi 16 janvier, le directeur de cabinet de la présidence de la République dévoilait qu’il les aurait utilisés « une vingtaine de fois » depuis son départ. Il aurait également présenté « un faux » document afin d’obtenir un des deux passeports au ministère de l’Intérieur.

Une enquête ouverte le 29 décembre

L’enquête sur l’ancien conseiller d’Emmanuel Macron, a été ouverte le 29 décembre dernier pour « abus de confiance » et « usage sans droit d’un document justificatif d’une qualité professionnelle ». L’enquête qui a été confiée à la Brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP), a été étendue, mercredi 16 janvier « aux infractions de faux, usage de faux et obtention indue d’un document administratif ».

Cette garde à vue intervient alors qu’Alexandre Benalla doit être de nouveau entendu par les sénateurs le 21 janvier prochain.