Un nouvelle étude révèle des résultats alarmants : l’Antarctique fond de plus en plus vite, entrainant une montée dangereuse du niveau des océans.

L’heure est à l’urgence : l’Antarctique perd annuellement six fois plus de glace qu’il y a 40 ans. C’est la triste conclusion d »un rapport publié le 14 janvier par l’Académie américaine des sciences (PNAS). Pour arriver à ce constat, l’Académie s’est basée sur la plus longue évaluation de masse des glaces de l’Antarctique jamais réalisée. Alors qu’en 1979, le continent austral perdait 40 milliards de tonnes de masse glaciaire par an (en moyenne), il en perd six fois plus aujourd’hui.

Montée des océans

Une fonte des glaces rapide et qui n’est pas sans conséquence. En effet, le niveau de tous les océans a monté d’un 1,4 cm depuis 1979. C’est la conclusion d’une étude menée par plusieurs scientifiques, sur la base de photographies aériennes et d’images satellite. Même les zones « à l’abri du changement » voient désormais fondre leur glace.

L’Est de l’Antarctique touché

Mais les mauvaises nouvelles ne s’arrêtent pas là. Un des informations principales de cette nouvelle étude concerne l’Est de l’Antarctique : autrefois épargné par le changement climatique, cette zone n’est désormais plus à l’abri. Le problème ? cette partie de l’Antarctique contient l’immense majorité de la glace du continent.