Samedi 12 janvier, les Gilets Jaunes se mobiliseront une nouvelle fois dans toute la France et notamment à Toulouse. La préfecture de la Haute-Garonne a d’ores et déjà annoncé des « mesures particulières » à compter d’aujourd’hui et ce jusqu’à dimanche. 

Anticiper est le maître mot depuis quelques semaines. Avant l’Acte 9 des Gilets Jaunes ce samedi à Toulouse, la préfecture de la Haute-Garonne a préféré acter ou prolonger certaines mesures de sécurité. 

À commencer par la restriction de la vente du carburant. Depuis ce matin, 6 heures, aucun point de distribution du département n’accepte « l’achat et la vente au détail, l’enlèvement ou le transport de tout carburant par jerricane, cubitainers, bidons, flacons ou récipients divers ». 

Aucun artifice autorisé 

La préfecture a de plus indiqué l’interdiction des fumigènes, des artifices de divertissement et des pétards de toutes catégories. Dans son arrêté, elle précise également l’interdiction du port et le transport, sans motif justifié, « d’armes de chasse et de munitions et d’objets pouvant constituer une arme ». 

La dernière mobilisation à Toulouse avait réuni plusieurs milliers de Gilets Jaunes, 2000 selon la préfecture. Et si la manifestation s’était déroulée dans le calme durant plus de deux heures, des incidents l’avaient émaillée lors de son passage devant la préfecture en fin d’après-midi entraînant  22 interpellations et deux blessés légers. 

Demain, un premier rassemblement devrait avoir lieu. Les gilets jaunes, qui se sont mobilisés sur internet, ont prévu de se retrouver au métro des Minimes sur la ligne B, dès 10 heures avant un déjeuner sur la place du Capitole et un départ pour la manifestation au métro Jean Jaurès à 14 heures.