Les élèves de l’Université Toulouse III Paul-Sabatier ont dû faire preuve d’originalité. Les étudiants ont pu participer à un concours faisant appel à leur sens de la créativité. Le but ? Trouver la couverture d’un livre et y afficher son visage. Explications.

Faire découvrir sa bibliothèque tout en prenant possession des personnages, le pari est pour le moins original. En partenariat avec la bibliothèque des sciences et de recherche, l’Université Toulouse III Paul-Sabatier, a lancé un concours de « Bookfaces ». Comme son nom l’indique, l’objectif pour les élèves est de choisir un livre de son choix et d’y mêler son visage. Les étudiants peuvent alors raconter leur propre histoire à travers leur photographie. Quelques lignes devront y être ajoutées pour illustrer « l’histoire fictive de ce nouveau moi ».

Une idée qui cartonne déjà chez les libraires

Le concept, bien qu’original n’est pas vraiment nouveau. Aux États-Unis, au Canada ou même en Angleterre, l’idée fait déjà fureur. En effet, sur Instagram, le hashtag #Bookface a fait son apparition et permet aux libraires de mettre en scène les livres qu’ils affectionnent sous forme d’un selfie littéraire.

Le concours de l’Université Toulouse III Paul-Sabatier prendra fin demain. Dès le jeudi 17 janvier, l’ensemble des oeuvres des étudiants est à retrouver à la médiathèque municipale. Les auteurs des Bookfaces les plus réussis pourront remporter un ensemble de récompenses proposées par l’université.