Le président Donald Trump a annoncé le 29 novembre l’annulation de son rendez-vous avec Vladimir Poutine prévu le premier décembre en Argentine. il évoque comme raison l’emprisonnement des marins ukrainiens capturés près de la mer d’Azov.

Donald Trump est connu pour se servir souvent du réseau social Twitter afin de faire ses annonces. C’est donc sans surprise sur son compte Twitter qu’il a confirmé l’annulation de son rendez-vous avec le président russe Vladimir Poutine. ce rendez-vous était prévu le samedi 1 décembre, soit le deuxième et dernier jour du G20 organisé cette année en Argentine. Il s’agit d’un revirement soudain que Trump justifie par la politique russe vis-à-vis de l’affaire des navires ukrainiens. Pour revenir sur les faits en question, trois navires militaires ukrainiens ont franchit le détroit de Kertch, actuellement sous autorité et surveillance russe. Les trois navires en question ont été interceptés et l’équipage à bord placé en détention. Depuis ce jour, aucune procédure de libération n’a été entamée.

https://platform.twitter.com/widgets.js

Trump aurait donc annulé ce rendez-vous pour montrer sa protestation à l’encontre de cette politique. Le président ukrainien Petro Porochenko a salué cette décision su Twitter, disant que c’est ainsi qu’agissent « les grands leaders« .

Un contexte peu favorable

Prendre une décision aussi catégorique aura sans aucun doute des répercussions sur le sommet du G20 en cours. Le président argentin Mauricio Macri avait assuré vouloir organiser un sommet pacifique et avait tout fait pour que le président américain en personne soit présent. Il est déjà arrivé à celui-ci de refuser de se rendre aux sommets annuels et d’envoyer son vice-président Mike Pence à sa place. Trump met donc déjà sous tension le sommet en se montrant hostile envers son homologue russe.

La seule raison?

Selon le journal CNN, cette manœuvre cacherait un autre but. En effet cette décision survient le lendemain des aveux faits par Michael Cohen, ancien avocat de Donald Trump. Celui-ci a avoué avoir menti pour Trump au sujet de ses affaires avec le Kremlin lors des élections présidentielles américaines, remettant ainsi en cause la promesse de Trump selon laquelle la Russie ne serait en aucun cas intervenue au cours des dites élections. Le fait d’annuler son rendez-vous avec Poutine serait donc un moyen pour Trump de s’en éloigner et ainsi éviter de plus graves retombées médiatiques. Le président rencontrera en tout cas le président chinois Xi Jinping lors de ce sommet, afin d’aborder notamment la question brûlante du commerce international.

Nicolas sadourny