Affaire Alexia Daval : les enquêteurs explorent la piste de la dispute conjugale

Affaire Alexia Daval : les enquêteurs explorent la piste de la dispute conjugale

Capture d'écran L'Obs : Jonathann Daval, époux d'Alexia, entouré de ses beaux-parents.
Capture d'écran L'Obs : Jonathann Daval, époux d'Alexia, entouré de ses beaux-parents.

Depuis trois mois, le mystère demeure entier. Le 30 octobre dernier, le corps en partie calciné d’Alexia Daval avait été retrouvé dans un bois en Haute Saône. Depuis, de nombreuses pistes ont été exclues… cependant, il semblerait qu’une nouvelle soit au coeur des débats. 

L’époux, et veuf, de la joggeuse est dans le viseur des enquêteurs. En effet, Jonathann Daval est désormais soupçonné d’être impliqué dans le meurtre de sa femme. Ce dernier a été placé en garde à vue ce lundi 29 janvier, et pourrait se prolonger pendant 48 heures, jusqu’au mercredi 31 janvier.

Des éléments qui tendent vers une dispute conjugale qui a dégénérée

Lors de la première audition de Jonathan Daval, en tant que simple témoin durant les jours qui ont suivis la découverte du corps, une altercation avait été évoquée. Un différend qui se serait produit la veille de la supposée disparition d’Alexia Daval, le 28 octobre. Le mari affichait, en effet, des traces de griffures et de morsures apparentes sur les mains. De nombreux témoignages s’accordent à dire que le couple « connaissait de vives tensions » du fait de la difficulté à concevoir un enfant.

Un autre témoignage aurait également orienté les policiers. La mention d’un véhicule quittant le domicile des Daval, dans la nuit du 27 au 28 octobre. La précision des faits ont amené l’équipe chargée de l’affaire à saisir la voiture en question, propriété de l’employeur du mari. Des similitudes entre le véhicule, cette étrange escapade de nuit, et des empreintes relevées près de la scène de crime seraient à prendre en compte.

De plus, aujourd’hui, l’hypothèse selon laquelle Alexia Daval serait partie faire un jogging est remise en cause. Selon les personnes alentours, aucun n’aurait vu la jeune femme, pourtant habituée au parcours de running local. Mais alors qui aurait envoyé le SMS à la soeur de la victime? Pour l’instant, la question reste sans réponse.

 

Et si vous lisiez des articles sur le même thème ?