Des billets de théâtre gratuits pour les plus démunis

Des billets de théâtre gratuits pour les plus démunis

Les billets financés sont suspendus dans les toilettes du Théâtre du Grand Rond, pour les plus démunis. / Crédit : Léia Hoarau
Les billets financés sont suspendus dans les toilettes du Théâtre du Grand Rond, pour les plus démunis. / Crédit : Léia Hoarau

Aller au théâtre gratuitement grâce à des « billets suspendus », c’est une opération réalisée par le Théâtre du Grand Rond, dans la Ville rose. Payer une place plus chère permet aux plus démunis d’en avoir une également.

Après le « pain en attente » et le « café suspendu », ces concepts solidaires qui ont séduit plusieurs villes de France il y a quelques années, c’est au tour du monde du théâtre de s’y mettre : le Théâtre du Grand Rond a mis en place le « billet suspendu ». Dans ce théâtre du centre-ville de Toulouse (quartier François Verdier), les spectateurs peuvent financer d’autres places de spectacle en rajoutant quelques pièces (ou billets) dans une tirelire. Les plus démunis peuvent donc bénéficier d’une place de théâtre gratuite, grâce aux dons réalisés par les autres spectateurs.

Explications de Sophie Sciabica, responsable de la communication du théâtre.

Des billets gratuits … dans les toilettes !

C’est dans un lieu original pour une opération originale que le personnel du Théâtre du Grand Rond a choisi de suspendre les billets financés : les plus démunis peuvent aller se servir directement dans les toilettes du théâtre ! Pour cela, pas besoin de se présenter, ni de s’inscrire : la personne entre dans les toilettes de l’établissement, choisit le billet qui lui convient (spectacle tout public ou spectacle jeune public) et entre dans la salle. Les billets sont valables toute l’année et sur n’importe quel spectacle. La seule contrainte : certaines séances peuvent être complètes du fait des réservations préalables, et donc inaccessibles à ceux qui auraient récupéré un billet suspendu.

Le Théâtre du Grand Rond, situé 23 rue des Potiers, à Toulouse. / Crédit : Léia Hoarau

300 billets utilisés en deux ans

Le concept séduit les Toulousains : en deux ans, plus de 300 billets suspendus ont été utilisés. 90 billets sont en attente aujourd’hui. Pour le Théâtre, c’est surtout une question de solidarité : « C’est uniquement de la bonté. Notre idée, c’était de faire une action sociale, de pouvoir donner accès au plus grand nombre au théâtre. Par exemple, il peut arriver en billetterie, que des personnes n’aient pas suffisamment de sous pour payer leur place. Cette démarche nous permet donc de remplir les salles avec des personnes qui n’auraient pas pu s’acheter des places autrement » développe Sophie Sciabica.

Et ce n’est pas la seule démarche du théâtre : « On fait également des actions avec l’association Culture du Coeur : on lui offre des places de spectacle qu’elle diffuse ensuite aux associations auprès desquelles elle agit. Notre idée, c’est vraiment de pouvoir offrir au plus grand nombre l’accès à notre salle », précise Sophie Sciabica.

Si cette opération réalisée par le Théâtre du Grand Rond a de quoi être attractive, l’établissement (situé 23 Rue des Potiers) est pourtant le seul de la Ville rose à l’expérimenter.

Et si vous lisiez des articles sur le même thème ?