Ce mercredi, les indépendantistes catalans ont Roger Torrent à la présidence du parlement de Catalogne. Le vote s’est déroulé lors de la première séance parlementaire depuis les élections régionales du 21 décembre dernier.

65 voix contre 56 ont permis à l’élu de la Gauche Républicaine de Catalogne (ERC), d’être élu à la tête du parlement de la région. Les deux principaux partis indépendantistes ont soutenu le Roger Torrent. Huit députés séparatistes étaient cependant absents de ce vote, en détention ou en exil à Bruxelles. C’est le cas de Carles Puigdemont. Destitué par Madrid, il entendant être investi à la présidence, mais cela lui a été refusé. Il a toutefois émis le souhait de diriger la Catalogne à distance, depuis Bruxelles. S’il décide de retourner à Bruxelles, il serait arrêté et placé en détention. Une décision sera prise à cet effet prochainement.