Smartphone : les jeunes de plus en plus accros ?

Smartphone : les jeunes de plus en plus accros ?

En moyenne, les jeunes français passent 35 heures par semaine sur leur smartphone. Crédit : Maxime Birken
En moyenne, les jeunes français passent 35 heures par semaine sur leur smartphone. Crédit : Maxime Birken

35, c’est le nombre d’heures hebdomadaires passées par les jeunes Français devant leur smartphone. Plus de la moitié d’entre eux disent même ne pas pouvoir s’en passer. En parallèle, aux États-Unis, deux actionnaires d’Apple ont réclamé à leur entreprise la création d’un outil permettant de lutter contre l’addiction des jeunes au smartphone. Alors à quel point notre jeunesse est-elle dépendante de ces écrans de poche ?

« Je me lève et c’est le premier truc que je fais »

Lorsque l’on prononce le mot « smartphone » devant des lycéens, leur attention est vite captée. Face à l’entrée du lycée Saint-Exupéry de Blagnac, plusieurs groupes d’ados tapotent frénétiquement sur leurs écrans. Mais ne tirons pas de conclusions à partir d’un simple constat visuel.

Le mieux est encore de poser la question aux principaux intéressés : êtes-vous accros ? Évidemment, les réponses divergent. Il y a ceux qui, comme Julie, 17 ans, commencent à l’utiliser au réveil : « Direct je me lève et c’est le premier truc que je fais » avoue-t-elle. Thomas, 16 ans, explique « On a pas mal de notifications quand on se lève », il se sent donc obligé de regarder ce qu’il s’est passé durant la nuit.

Mais tous les jeunes ne sont pas à mettre dans le même panier. Certains comme Coline, 17 ans, utilisent leur smartphone « Quand il n’y a vraiment rien à faire » avant d’ajouter « quand je suis au lycée ou avec des potes, je n’y touche pas ». Quant à ceux qui pourraient « se passer de téléphone » comme Kylian, 18 ans, qui ne l’utilise « Que pour appeler les potes et écouter de la musique », ils se font rares.

Quelle utilisation ?

Concernant la durée d’utilisation, en période de cours, les lycéens interrogés passent entre 2 et 5 heures sur leurs smartphones. Une durée qui vient à exploser lors des jours de repos. Justine, 16 ans explique : « Je suis sur mon smartphone minimum 3 heures par jour et quand c’est les vacances (rires gênés) c’est tout le temps ».

Mais que font les jeunes sur leurs petits écrans pour y passer autant de temps ? La réponse est simple quel que soit le jeune : les réseaux sociaux. Entre deux notifications Snapchat, Facebook ou Instagram, le téléphone sert aussi à écouter de la musique. Malgré la multitude d’options que réservent leurs smartphones, la plupart des jeunes en font une utilisation quasi mono-tâche. Telle une fumeuse qui n’arriverait pas à arrêter à cause du geste, Elsa l’avoue : « Dès fois, je n’ai rien à faire dessus, mais je regarde quand même. Sortir mon smartphone devient un réflexe ».

Dans une interview à 20 minutes, le psychologue Michel Stora en appelle aux parents. « Il ne s’agit pas de stigmatiser le smartphone. Si on le considère comme un ennemi, on en fait un objet de transgression. Mieux vaut en faire un objet de partage encadré ».

 

Et si vous lisiez des articles sur le même thème ?