Les jeunes français, adeptes des théories du complot

Les jeunes français, adeptes des théories du complot

crédit : Wikimedia Commons
crédit : Wikimedia Commons

Les Français seraient très sensibles aux théories du complot. C’est en tout cas ce qui ressort d’une étude menée par l’IFOP pour la fondation Jean-Jaurès et Conspiracy Watch. Le phénomène serait encore plus marqué chez les 18-35 ans. 

Le constat est simple : les théories du complot se sont largement démocratisées depuis les attentats de janvier 2015. Dévoilée par la fondation Jean-Jaurès et Conspiracy Watch, l’étude cherche à estimer la pénétration du phénomène de complotisme dans la société française. Le constat est édifiant : 79 % des sondés croient à au moins une théorie du complot.

L’étude met également en lumière la défiance de nombreux Français à l’encontre du secteur médical : 55 % des Français estiment que « le ministère de la Santé est de mèche avec l’industrie pharmaceutique pour cacher au grand public la réalité sur la nocivité des vaccins »

Les jeunes plus perméables

Concernant les attentats commis à la rédaction de Charlie Hebdo, 30 % des 18-24 ans considèrent que « des zones d’ombre subsistent », et que « ce n’est pas vraiment certain que ces attentats aient été planifiés et réalisés uniquement par des terroristes islamistes ».
Partant de là, l’étude divise les groupes d’individus selon le nombre de théories du complot auxquels ils croient.
Ainsi, les moins de 35 ans sont deux fois plus nombreux à adhérer à sept théories ou plus que les plus de 35 ans (21 % contre 11 % en moyenne, les plus de 65 ans n’étant que 5 % dans ce cas).

L’ensemble de l’étude est à retrouver sur le site de la fondation Jean Jaurès.

Et si vous lisiez des articles sur le même thème ?